guyane
info locale

Kourou : la papillonite revient en force, une école a été fermée

santé kourou
Papillonite
La papillonite a refait son apparition à Kourou. La municipalité a fermé une école pour éviter les démangeaisons causées par les papillons aux fléchettes urticantes. 
La papillonite refait son apparition à Kourou. En cette rentrée la municipalité a été contrainte de fermer une école pour éviter les démangeaisons causées par les papillons aux fléchettes urticantes. 


Vacances forcées

A peine rentrés de vacances et déjà repartis. Les 500 élèves du groupe Solange Patient de Kourou devaient reprendre ce lundi 4 novembre. Situé dans le bourg, l’école Solange Patient est la plus ancienne de Kourou. Ce matin en arrivant, les employés n’ont pas eu le choix.
Liliane agent à la mairie de Kourou explique :

"Les papillons étaient dans l'établissement, posés sur les murs. Il a été préférable de ne pas accueillir les enfants."

 

Nettoyage des écoles

Alertée par les directrices des établissements kourouciens, la municipalité en accord avec le rectorat a mis en place les premières mesures afin d’éviter tous risques.
Nadia Mounsamy directrice de l’éducation et de la petite enfance à la mairie de Kourou précise :

"Nous avons fait appel à une société pour nettoyer les écoles, les aires de jeu afin de se prémunir contre l'invasion des papillons."


Démangeaisons insupportables

Des papillons déjà recensés au mois d’août dernier. Ils provoquent des réactions cutanées  insupportables.
Erwann Fontaine médecin aux urgences du CHK signale :

"Ces papillons provoquent des démangeaisons très fortes. Il faut prendre une douche chaude et se faire prescrire des anti-staminiques".


Il y a trois mois la ville spatiale avait connu une première éclosion. Cette fois ils sont plus nombreux. Il ne faudra pas traîner pour éradiquer les chenilles sous peine de voir le phénomène se reproduire à une échelle plus importante.
Quelques mois après une première vague, les papillons responsables de la papillonite, ont donc envahi Kourou. Ce matin la mairie a été contrainte de fermer une école.
Publicité