Nouvelle mission pour Véga, la fusée doit mettre sur orbite deux satellites SEOSAT-Ingénio et Taranis

sciences kourou
Le pas de tir de Véga à Kourou
©JG. Assard
Un lancement ce soir, au centre spatial guyanais. Une Vega doit décoller de Kourou, à 22h 52. Il s’agit du 17ème lancement de Vega depuis le CSG. Le petit lanceur italien doit placer sur orbite deux satellites. 
Un lancement ce soir, au centre spatial guyanais. Une Vega doit décoller de Kourou, à 22 heures 52 heure de Kourou. Il s’agit du 17ème lancement de Vega depuis le CSG. Le petit lanceur italien doit placer sur orbite deux satellites : le premier pour l’Agence spatiale européenne et l’Espagne et le second pour le Cnes, le centre national d’études spatiales.
 

Un 7e lancement 

Il s’agit du septième lancement de l'année Arianespace, et le deuxième avec Vega, pour mettre en orbite deux satellites, un pour l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Espagne, et un pour l'agence spatiale française CNES. C’est le 17e vol de Vega depuis son introduction en 2012.

SEOSAT-Ingenio pour l'ESA, au nom du Centre espagnol pour le développement de la technologie industrielle (CDTI), est un satellite d'imagerie optique à haute résolution. Il doit fournir « des images multispectrales et optiques à haute résolution pour des applications telles que la cartographie, l'utilisation des terres, la surveillance de l'environnement, la gestion des risques et la sécurité ».TARANIS lui, est lancé pour l’Agence spatiale française CNES (Centre National d'Etudes Spatiales). TARANIS (qui signifie également «Outil pour l'analyse de la radiation de la lumière et des sprites») est « le premier satellite conçu pour observer les phénomènes lumineux, radiatifs et électromagnétiques se produisant à des altitudes de 20 à 100 kilomètres au-dessus des orages. En particulier, TARANIS étudiera la corrélation entre les événements lumineux transitoires (TLE) et les éclairs gamma terrestres (TGF) ».

Vega, est un lanceur léger de nouvelle génération. Le lancement est prévu le 16 novembre 2020 à 22h52 heure locale à Kourou, en Guyane française, et la mission durera 1h42.