Spatial : deux nouveaux lancements prévus en juin et en juillet

sciences kourou
Pas de tir fusée Vega
©guyane 1ère
L’activité économique reprend petit à petit sur le territoire. C’est le cas pour le spatial. Deux lancements sont programmés en juin et en juillet. Cette semaine a marqué le début des préparatifs sur la base spatiale en essayant de préserver les personnels face à la menace du Covid 19. 
L’activité économique reprend petit à petit sur le territoire. C’est le cas pour le spatial. Deux lancements sont programmés en juin et en juillet. Cette semaine a marqué le début des préparatifs sur la base spatiale en essayant de préserver les personnels face à la menace du Covid-19. 


Une reprise des activités évidente

Sur les ensembles de lancement de la base spatiale, certaines actions même si elles n’ont rien à voir avec la préparation, confirment la reprise des activités. Une reprise placée sous le signe de la lutte contre la propagation du coronavirus. Ici cet espace est un passage obligé avant de débuter les opérations :
distanciation, gel, plexiglass, suppression du papier, tout a été fait pour résoudre le problème de la contamination.   
Jérome Bourgeois ingénieur Sécurité du Travail Arianespace
Jérome Bourgeois ingénieur Sécurité du Travail Arianespace
Jérôme Bourgeois ingénieur Sécurité du Travail Arianespace explique : 

"La solution est d'essayer d'espacer les interventions de chacun pour éviter d'avoir des gens au même endroit au même moment. On a modifié les plannings pour assurer au mieux la sécurité sur le terrain." 


De nouvelles règles

Des opérations qui parfois devraient concerner beaucoup de techniciens comme dans le centre de lancement où environ une soixantaine de personnes se côtoient au moment de répétitions et des décollages.
Bruno GERARD Directeur Arianespace Guyane
Bruno Gérard directeur Arianespace Guyane
Bruno Gérard directeur Arianespace Guyane commente :

"Il y a toute une analyse sur les autorisations techniques et les inspections. Nous finissons les analyses pour définir les règles sur les salles opérationnelles de chronologie".

300 à 400 personnes sont amenées à travailler sur les lancements de Véga et Ariane à venir. Si pour l’heure 80 Italiens sont arrivés et sont en quatorzaine, on est encore loin du maximum de missionnaires sur la base. 
Le reportage de Jean-Gilles Assard :
Deux tirs sont prévus en juin et juillet. La base spatiale reprend ses activités.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live