guyane
info locale

Arrêt des visites du barrage de Petit Saut, l'association ADSPS n'a plus les moyens financiers de poursuivre cette activité

sciences sinnamary
La retenue du barrage de Petit Saut
La retenue du barrage de Petit Saut ©TPES
L'association de découverte scientifique de Petit Saut (ADSPS) n'a plus reçu de subventions de l'Europe depuis 8 mois. Pour le président Gérard Prévot c'est un aléa de taille. Il n'est plus en mesure de payer ses trois animateurs et doit arrêter cette activité jusqu'à nouvel ordre. 
2 décembre, une classe primaire de l'école Sainte Thérèse à Montjoly visite le barrage de Petit Saut, une découverte passionnante pour la vingtaine d'élèves.
Visite du barrage de Petit Saut
Des enfants attentifs aux explications ©TPES


Plus de fonds européens depuis 8 mois

Ils sont, malheureusement, les derniers à avoir ce privilège avant longtemps. En effet, l'association de découverte scientifique de Petit Saut (ADSPS) qui fait de la vulagarisation scientifique et effectue les visites pour le compte d'EDF n'a plus les moyens de payer ses animateurs. Elle attend depuis près d'un an le versement de la subvention européenne de 80 000 euros qui lui permet de fonctionner. Malgré de nombreuses alertes, il n'y a pas eu de suite. Il faut 10 000 euros par mois pour assurer les salaires de 3 personnes. La seule quote part d'EDF et de la CTG ne peut permettre de poursuivre l'activité.
L'association doit se séparer de 2 personnes qui se retrouvent ainsi au chômage.


Une route en attente de réhabilitation depuis des années

Le président de ADSPS, Gérard Prévôt précise qu'au départ, l'association devait rentabliser son activité et être moins dépendante des subventions avec une organisation régulière de visites ou animations scientifiques sur site. Mais pour cela, il fallait que la route soit réhabilitée. Pour permettre une circulation sans risque. Mais cela tarde à se faire, le projet est dans les tuyaux depuis 2016. En attendant, la fréquentation de la voie est restrainte. Normalement, l'état prend en charge la réfection complète. Cette route tout comme celle de Saut Maripa à Saint-Georges devrait profiter du  financement acté pour la route de Papaïchton-Grand Santi.


Quelles perspectives?

En attendant, l'association pourrait mener des actions scientifiques délocalisées avec la Canopée des Sciences à la cité Médan. Elle a aussi répondu à un appel d'offre pour l'organisation de visites sur le lac de Petit Saut. Là encore, la réponse était pour le mois de septembre et n'est toujours pas parvenue.
Evidemment la frustration est grande. Depuis sa création en 2000 avec l'inauguration de la Maison de la découverte de Sinnamary, l'association n'a cessé de surmonter les embûches.


Des activités en pointillé depuis la création de l'ADSP en 2000

La route de Petit Saut était empruntable avec l'autorisation d'EDF qui ne l'a plus donné à partir de 2006 estimant que la responsabiliténe devait pas lui incomber. L'association se met en sommeil. Reprise des activités en 2011 avec 3 autres associations dont la Canopée des Sciences. Le problème de la route se repose en 2016. Arrive 2017 et les mouvements sociaux, la subvention est attribuée sur une autre activité et la route, indispensable dans le système, n'est toujours pas réaménagée.

 
Publicité