guyane
info locale

Basket : l’affiche de la finale des play-offs est la même que celle de l’an dernier

basket-ball
Les playoffs de baskets
Les filles de l’US Sinnamary avaient battu l’ASC Tours. ©DR
La finale se joue en trois matches gagnants. Us Sinnamary/Asc Tours, c’était déjà la finale de l’année dernière et ce sont les Ibis Rouges qui l’avaient emporté chez les filles. Côté masculin, les Cayennais s’étaient nettement imposés 3 manches à zéro.
Côté féminin, cette année les confrontations directes entre ces deux adversaires ont tourné largement à l’avantage des Ibis rouges reçues 4 sur 4 en championnat et en Coupe - mais on aurait tort de se fier aveuglement à ces statistiques, l’Asam favori en demi-finale s’en mord encore les doigts : elle s’est fait sortir par les cayennaises en deux manches. Car l’Asc Tours présente un autre visage à cette phase finale, un collectif plus aguerri et homogène notamment avec l’apport de joueuses d’expérience, Thiam, Renard, Vainqueur et la jeunesse d’une intérieure aux qualités indéniables,Tony. Cela sera-t-il suffisant pour inverser la courbe déficitaire face à une équipe de Sinnamary toujours redoutable pour garder sa couronne ?
Maledon est de retour, Ventura la capitaine ne lâche rien, bien suppléée par Jean Pierre et le bon apport de Coulibaly. Et on connait la détermination toujours affichée par les Ibis rouges pour répondre présent à ces grands rendez-vous. Souhaitons que les basketteuses renouvellent leurs prestations très appréciées par le public depuis la saison dernière et que cet esprit demeure pour ces finales.


Une première couronne pour Sinnamary ?


Côté masculin, même affiche également pour la finale : Tours/Sinnamary… déjà adversaires l’année dernière où les cayennais s’étaient nettement imposée 3 manches à zéro. L’Asc Tours qui semble avoir pris l’ascendant sur Sinnamary cette saison cependant les Diables rouges montent en régime.
Surpris en début de saison pour le trophée des vainqueurs, l’Asc Tours depuis a aligné 4 victoires devant Sinnamary. Les Cayennais champions en titre s’appuient cette année sur un collectif plus rajeuni: entre autres, le quatuor Benth, Patient, Contout et Vilsaint et ses piliers incontournables Egalgi Siméon, Jean Christophe et Minerve. Mais la machine tourienne a connu quelques crispations récemment…Un jeu moins spectaculaire et une perte de fluidité. En face Sinnamary suit une courbe ascendante se présentant avec de meilleurs arguments en cette fin de saison : une défense plus agressive, un capitaine (Frédérick) qui retrouve sa vista, l’adresse de Vitaline et Madeleine. Ce dernier se révèle être précieux et efficace dans le jeu intérieur. Il reste maintenant que le basket masculin déçoit cette saison par ses déchets techniques et par la pauvreté du jeu collectif, les scores ont été très bas dans cette phase des play-offs.
Le public espère donc assister à des matches de qualité avec deux formations aux objectifs diamétralement opposés: un 15ème titre pour l’Asc Tours et une première couronne pour Sinnamary.
Publicité