publicité

Sébastien Lecornu annonce la venue d'une commission d'inspection interministérielle sur les projets miniers

Invité du Guyane soir, le secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu est revenu sur les objectifs de sa visite en Guyane et a annoncé la venue prochaine d'une commission d'inspection interministérielle sur les dossiers miniers.

Sébastien Lecornu invité du Guyane soir du 26 juillet © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Sébastien Lecornu invité du Guyane soir du 26 juillet
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
En Guyane depuis le 24 juillet, Sébastien Lecornu a multiplié les rencontres et réunions. Ce 26 juillet, il s'est rendu à Saint-Laurent du Maroni où l'attendaient le maire Léon Bertrand et le député LRM Lénaïck Adam.
Une rencontre qui a permis à Sébastien Lecornu de recevoir entre autre le Grand conseil coutumier des populations amérindiennes et bushinengués de Guyane.
Plusieurs points ont été abordés lors de ces échanges. Parmi les sujets évoqués, celui de la participation des représentants des autorités coutumières à la gouvernance de différentes institutions, de leur consultation pour la réalisation de projets d’envergure sur le territoire et de la dotation d’un budget de fonctionnement suffisant pour ce grand conseil coutumier.
En deuxième partie, Léon Bertrand a pu s’entretenir directement avec le ministre sur plusieurs sujets dont celui de la situation démographique exceptionnelle de Saint-Laurent et des problématiques qui en découlent, ainsi que les questions liées à la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), à l’électrification rurale et à la gestion des déchets sur le territoire de la CCOG.
 

Une mission d'inspection interministérielle pour les dossiers miniers

Sur le plateau de Guyane la 1ère, Sébastion Lecornu a confirmé la venue d'une mission interministérielle consacrée aux projets miniers en Guyane et en premier lieu celui de la Montagne d’Or. Sébastien Lecornu estime que le projet industriel qui fait débat depuis des mois en Guyane doit être mieux défini. Ces travaux permettront ensuite d’établir un cadre permettant de respecter les critères de réalisation d’autres projets industriels en Guyane.
Pour le projet Montagne d'or, la mission étudiera les impacts du projet dans sa globalité. Les éléments recueillis seront transmis au gouvernement et au chef de l’Etat afin de permettre de prendre la décision finale de la réalisation ou non de cette mine aurifère dans le Nord-Ouest de la Guyane.
Les conclusions de la mission sont attendues sous cinq mois. Elle se compose de deux membres du conseil général de l'économie, Philippe Kahn et Antoine Masson, de Marc-Etienne Pinauldt de l'inspection générale de l'administration et de Christian Le Coz du conseil général de l'environnement et du développement rural.

 

Plus de moyens contre l'orpaillage illégal avec Harpie 2

Comme cela avait été annoncé lors de la venue du président Macron en octobre 2017, l'opération Harpe 2 de lutte contre l'orpaillage illégal a bien été lancée et produit déjà ses effets, le ministre confirme :

"On voit aujourd'hui que les moyens ont été remis sur le terrain avec 145 militaires engagés sur cette action. L'Etat met sur la table chaque année 53 millions d'euros pour la lutte contre l'orpaillage illégal, c'est 55% de patrouille en plus avec un niveau de destructions des puits inédit... "


La transition énergétique

Le ministre a précisé lors de cet entretien que l'Etat allait mettre plus de moyens pour répondre aux besoins de sécurité en approvisionnement électrique et réaliser la transition énergétique.
Il y aura des appels d'offres régionalisés que pour la Guyane, une fois par an, pour le photovoltaïque avec stockage, sans stockage ou en auto consommation pour permettre aux particuliers et aux collectivités de se lancer dans le photovoltaïque et le solaire. Une tarification unique est prévue.
Sébatien Lecornu a enfin annoncé que des moyens supplémentaires allaient aussi être dégagés pour électrifier tous les écarts qui ne le sont pas encore.

L'interview de Sébastien Lecornu réalisée par Myriam Ponet
Pose de la première pierre de la centrale biomasse

Sébastien Lecornu se rend ce matin, à Cacao. Il doit y poser la première pierre d’un projet de centrale biomasse.
A la mi-journée il s’intéressera au projet de la nouvelle centrale du Larivot, programmée pour 2023. Il sera également question des énergies renouvelables
Dans l'après midi du 28 juillet, le secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire sera à Matoury, sur le sentier de Lamirande dans le cadre du réaménagement de la montagne Matoury.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play