guyane
info locale

Sécurité : un bilan très contrasté pour le préfet

sécurité
Conférence sécurité
©Jocelyne Helgoualch
Le préfet de Guyane faisait le bilan de la sécurité pour l’année passée. Dans certains domaines, les résultats sont en nette amélioration, mais dans d’autres, la Guyane reste encore un territoire où la délinquance est très forte et l’usage des armes à feu reste très fréquent.
 
Le préfet de Guyane avait tenu à s’entourer de tous les représentants des forces engagées dans  la sécurité du territoire guyanais pour dresser le bilan de l’année 2019. Procureur de la République, représentants de police nationale, gendarmerie, forces armées de Guyane, marine nationale, douanes, police aux frontières et sapeurs-pompiers étaient présents. Des effectifs conséquents qui représentent aujourd’hui des milliers de femmes et d’hommes engagés dans la lutte contre toute forme de délinquance ou de criminalité.


Le bilan 

Le premier bilan a porté sur la sécurité routière avec de bons résultats : 294 accidents soit une baisse de 24 % par rapport à 2018, 35 personnes tuées, moins 3 % et 509 blessés, moins 26 %.
Autre bilan, cette fois plus mitigé : la lutte contre la délinquance. Les cambriolages et les vols à la roulotte sont en baisse. En revanche les vols avec violence et armes à feu, sont en nette augmentation. Forte hausse également des homicides, le taux d’élucidation des affaires est de 50, 4 %.

Résultat en demi-teinte pour la lutte contre l’orpaillage illégal. Là encore, malgré  la multiplication des patrouilles et des opérations en forêt, malgré  le nombre de sites et de carbets détruits, le préfet reconnait que l’orpaillage clandestin n’a pas diminué l’an dernier.

La lutte contre la pêche illégale était aussi à l’ordre du jour de ce bilan. Les autorités ont contrôlé 169 embarcations, dérouté 24 bateaux et saisi 80 tonnes de poissons. Les 255 kilomètres de filets interceptés montrent à quel point la pêche clandestine a de lourdes conséquences sur la faune marine.  
Le bilan de la sécurité en Guyane pour 2019... a été communiqué hier par le préfet de région/ selon Marc Del Grande si les résultats sont en nette amélioration dans certains domaines, la Guyane reste encore un territoire où la délinquance est très forte.

 
Publicité