guyane
info locale

Sécurité routière : alcool et stupéfiants principales causes des accidents mortels en 2019.

sécurité
Accident boulevard Mandela
©sdis guyane
Le jour de rentrée marqué par un accident mortel. Un cyclomoteur a percuté un arbre. Un drame qui porte à 24 le nombre de tués sur nos routes depuis le début de l'année, un chiffre en baisse de 12%. L’alcool et les stupéfiants restent les causes principales des collisions.
 
Depuis le début de l’année, 24 morts ont été comptabilisés sur les routes de Guyane au 2 septembre 2019.  Le baromètre de la Sécurité routière a été rendu publique. Il détaille les statistiques des accidents de la route de janvier 2019 au 31 août.


Une baisse de 12% au 31 août

En 2018, 519 accidents ont été recensés contre 255 depuis janvier. Des chiffres, cependant, encore provisoires car l’année 2019 est loin d’être terminée. La totalité des indicateurs sur les 8 premiers mois de l’année sont en baisse de 12 %.
Depuis le début de l'année, et ce jusqu'au 31 août, les accidents sont concentrés sur Cayenne-Rémire-Montjoly et Macouria. 6 accidents mortels depuis le début de l’année, ont été dénombrés dans chacune de ces deux agglomérations. Kourou et Mana, respectivement, ont enregistré trois décès, enfin à Iracoubo et Sinnamary depuis janvier 2019, 2 morts au total constatés sur des axes de circulation.
Un chiffre légèrement en baisse, eu égard à 2018. L’an dernier, 25 décès étaient comptabilisés à cette période. 


Alcool et stupéfiants 

L’alcool et les stupéfiants, sans surprise restent les premières causes des accidents mortels. Neuf collisions sont dues à un usage abusif de ces deux excitants. La vitesse excessive, en revanche, n'est plus un élément isolé : 4 victimes de la route recensées à cause de la vitesse excessive ou inadaptée, à égalité -selon les statistiques du baromètre- avec l'inattention, ou la somnolence, fatigue, mais aussi avec les décédés sur les routes pour des raisons indéterminées. Enfin, à noter : un mort à cause d’un obstacle sur la voie.


Une seule victime de sexe féminin sur 22

La voiture est le moyen de transport le plus dangereux.10 automobilistes sont décédés. Les autres sont des piétons (6), cyclistes (2), conducteurs de scooter (4), motard (1). Les victimes, sont des hommes à l’exception d’une femme.
14 personnes étaient âgées entre 25 et 65 ans, 4 avaient plus de 65 ans et enfin un mineur figure au tableau de ce triste décompte. Autre indication du baromètre de la Sécurité routière, 14 drames de la circulation se sont déroulés entre 18H et 6H du matin, et 8 entre 6H et 18H. Le mois le plus meurtrier a été le mois de mars, le moins mortel, février.

 
 
Publicité