Semaine mondiale de l'allaitement maternel : découverte du lactarium de la maternité de l'hôpital de Cayenne le premier créé en Outre-mer

santé cayenne
Le lactarium du Pôle enfant de Cayenne
Un centre qui fonctionne 7 jours sur 7 ©Vanessa Porphyre
C’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel jusqu'au 18 octobre. L’occasion de découvrir le lactarium du Centre hospitalier de Cayenne. Le premier créé en Outre-mer. Depuis le mois de juillet, les mamans sorties de l’hôpital peuvent également bénéficier de cet outil pour traiter leur lait.
 
C’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel. L’occasion de découvrir le lactarium du Centre hospitalier de Cayenne. Le premier créé en Outre-mer. Depuis le mois de juillet, les mamans sorties de l’hôpital peuvent également bénéficier de cet outil pour traiter leur lait.
Le lactarium de Cayenne
©Vanessa Porphyre


Un lactarium pour traiter le lait maternel

Le pôle femme enfant est la seule structure hospitalière de Guyane dotée d’un lactarium, un lieu de collecte et de traitement pour le lait maternel. 
La maman du petit Daevy connait bien cette équipe médicale, Daevy est un grand prématuré né à 25 semaines de grossesse. Le lactarium a été vital pour ce nourrisson : 

Pour moi c'est très important qu'il y ait un lactarium , on se sent soutenue, accompagnée et même si c'est difficile car gérer tout ce côté réanimation, la prématurité du bébé, plus les fatigues ... le fait d'avoir cette équipe derrière permet d'avancer, de tenir, cela fait du bien...

Smichylie Tulysse, maman de Daevy

 
Une équipe dirigée par un pédiatre lactarium
Une équipe autour des mères et des bébés ©Vanessa Porphyre
C’est dans une salle où l’hygiène est contrôlée que le traitement du lait se fait. On analyse, pasteurise le liquide maternel. Le processus est bien rodé et sécurisé :
 

Dès que la maman tire son lait, on met une étiquette avec un code barre et un numéro unique qui suit le lait tout le long de la chaîne. Il est scanné à chaque étape franchie... cela sécurise l'ensemble du circuit du lait...

Luce Grelet infirmière coordonnatrice au lactarium

 

Une chaîne de production très sécurisée

Avant la création du lactarium le lait était commandé dans un autre lactarium situé à bordeaux. Cette structure où sont traités 200 seringues et biberons par jour 7 jours sur 7 est très importante pour la continuité des soins :

L'importance du lactarium en Guyane c'est que déjà le lait maternel est un vrai médicament pour protéger des infections chez les grands prématurés et deuxièmement ce lactarium permet de donner le lait maternel de façon sécurisé sans microbes pour les grands prématurés de moins de 33 semaines...

Mialy RAazafindralambo, pédiatre responsable du lactarium


Il y a deux fois plus de bébés prématurés, en Guyane qu’en France métropolitaine, le lait de ce lactarium est donc essentiel pour ces nouveaux nés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live