publicité

Semaine nationale de lutte contre l'homophobie : le Refuge ouvre ses portes

Du 14 au 20 mai, c'est la semaine nationale de lutte contre l'homophobie. L'association "le Refuge" vient en aide à des jeunes rejetés par leur famille parce qu’ils sont homosexuels ou transsexuels. Cette association nationale a une antenne en Guyane depuis plus d’un an.

© FB Le Refuge
© FB Le Refuge
  • Laurent Marot
  • Publié le
Une 1ère sur le marché de Cayenne, « le Refuge » a installé un stand pour rencontrer les guyanais. Depuis cinq mois, cette association accueille en appartement relais ou à l’hôtel six jeunes homosexuels ou transsexuels rejetés par leur famille.
Le Refuge en Guyane, c’est une vingtaine de bénévoles qui apportent un soutien aux jeunes hébergés.
Jocelyne explique le sens de son implication dans la structure :

"Y’a une grande souffrance chez les jeunes car lorsque l'on est mis à la rue, on a plus rien. On représente leur famille. Dans un premier temps, ils sont logés, accueillis, écoutés. Il y a toute une équipe autour qui les entoure."


Le drame du coming out 

La découverte de son homosexualité est souvent une épreuve pour un jeune, surtout lorsqu’il est rejeté par ses proches. Cela peut parfois prendre une tournure dramatique.
Rosita autre bénévole témoigne :

  "Là, en ce moment, au Refuge on a un jeune qui a subi une tentative de meurtre par sa mère. Lorsqu'elle a appris qu'il était homo, elle a essayé de l'empoisonner. Nous, on vient pour dire que l'homophobie est un crime. Et que l'autre a le droit d'être différent." 


Au-delà de l’hébergement, « le Refuge » suit aussi une dizaine de jeunes en Guyane, l’association a besoin de fonds pour fonctionner pour le moment, l’essentiel est apporté par la structure au niveau national.
Le reportage de Guyane la 1ère : 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play