publicité

Silo n’est plus

Sa chanson Pa Joué Ké Lanmou A est restée gravée dans la tête de nombreux guyanais. Retour sur le parcours du chanteur Silo, décédé mercredi à l’âge de 49 ans.

Le chanteur Silo est décédé mercredi 4 juillet 2018 à l'âge de 49 ans.
Le chanteur Silo est décédé mercredi 4 juillet 2018 à l'âge de 49 ans.
  • Par Franck Leconte
  • Publié le
Certains ont connu le jeune chanteur-ambianceur de la salle convwè chez Man Sérotte à Cayenne, mais c’est à près de 40 ans que Jean-Luc Silo s’est révélé au grand public.
Natif de Saint-Laurent du Maroni, fils d’un autre artiste, Ti Jo, et cuisinier de formation, Silo s’est produit partout en Guyane et s’est imposé du côté de Cayenne comme l’un des plus grands espoirs du Kasékò et des rythmes du tambour, notamment au sein de Lakademi Tanbou de Jean-Paul Agarande, où il disait s’épanouir dans l’expression, la composition et le travail avec d’autres artistes.

De la salle convwè à la foule des Francofolies de la Rochelle
En juin 2007, il participe à la première édition du radio-crochet de RFO Neuf Semaines et Un Jour et est choisi comme l’artiste qui représente la Guyane lors d’une tournée sur le vieux continent dont le point d’orgue est une prestation lors d’un plus grands festivals français : les Francofolies de la Rochelle. Un succès obtenu grâce à un titre, Pa Joué Ké Lanmou A, mais sa carrière ne s’est pas réduite à une chanson. Au long de sa vie, Silo a composé une trentaine de titres et publié cinq albums. 
Mercredi, il est décédé des suites d’une longue maladie, à l’âge de 49 ans.

Sur le même thème

  • culture

    Emmelyne Octavie en spectacle à Maripa Soula

    Son spectacle "Battements de mots" l'amène dans les communes de l'intérieur et c'est une expérience précieuse pour Emmelyne Octavie. Elle qui écrivait ses vers à 15 ans, publiait son premier livre à 19 ans. A Maripa Soula la magie des mots a bien opéré...

  • culture

    « Bonis, du fleuve aux sources »

    Du 21 au 26 avril 2019, une vingtaine de Guyanais a participé à la première édition des Journées mémorielles internationales de "la Route de l’esclave" de Côte d’Ivoire. Invités d’honneur : les Bonis de Guyane. Une première pour ce pays de l’Afrique de l’ouest.
     

  • culture

    La vie à Maripa-Soula il y a 50 ans racontée en photos

    Actuellement la mairie de Maripa-Soula accueille une exposition de photos. Les clichés datent de plus de 50 ans et ont été réalisés par un médecin et son épouse infirmière Jean-Paul et Chantal Menu alors en poste sur le Haut Maroni. Un regard en noir et blanc sur les gens de l'époque.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play