Spectacle Cham & Chad : mardi 24 mai à l’Encre à 18h30

spectacle
affiche spectacle Cham et Chad ©Conservatoire Musique Danse et Théâtre de Guyane
“Cham“ & “Chad“, derrière ces deux termes, il y a des “Classes à Horaires Aménagés, en musique, et en danse“. Un partenariat entre le rectorat et le conservatoire, au cœur de ce dispositif des collégiens, qui ont un emploi du temps aménagé, pour développer leur talent artistique.

Le dispositif “Classes à horaires aménagés musique et danse“, permet à des collégiens, de pratiquer, une discipline artistique, musique ou danse avec un emploi du temps aménagé.  

En Guyane, c’est le “Conservatoire de Musique, Danse et de Théâtre “, qui accueille les collégiens, pour cet aménagement spécifique. Une soixantaine d’élèves, issus de 3 collèges, encadrés par une quinzaine de professeurs de musique et de danse.

Cham, les classes à horaires aménagés de musique  

Une partie des collégiens du dispositif Cham et 2 professeurs du "conservatoire de musique de danse et de théâtre de Guyane" ©v porphyre

  Armelle Cippe, assure la direction artistique, de ces classes. Un travail d’équipe, plus de 10 professeurs s'occupent de ces élèves.

La particularité des « cham », seule la motivation, compte pour le recrutement de ces collégiens. Une commission (rectorat/ conservatoire) se réunit, pour les sélectionner. Ils auront un cursus aménagé, de la 6ème à la 3ème, des heures de formations spécifiques, en lien avec le choix de leur classe musicale.

  2 CHAM:

La classe musicale à horaires aménagés, peut avoir une :

  • dominante instrumentale (le collégien choisira son instrument de prédilection, batterie, flûte traversière etc.).
  • une dominante vocale, les élèves apprennent la pratique du chant chorale, la  maîtrise de leur voix.

Pour Armelle Cippe, le dispositif « CHAM » (classes à horaires aménagés) est important. Il permet de démocratiser, l’apprentissage de la musique et de faire découvrir le conservatoire, à ces collégiens.

Armelle Cippe, Conseillère aux études musicales, référente des CHAM ©A Cippe

Les élèves viennent du collège Gérard Holder, pour la « CHAM », instrumentale, et du collège Réeberg Néron, pour la vocale. Ce dispositif a fait ses preuves, les élèves sont motivés, cela a permis à beaucoup d’élèves de s’accrocher et de ne pas décrocher du système scolaire. On les voit progresser, s’intéresser à différents instruments. De l’avis des professeurs, car je ne fais pas ce travail toute seule, il y a un réel impact positif de la musique, sur les élèves. Mardi à 18h30, le spectacle, réunira les « cham » de musique et de danse.

Armelle Cippe

Conseillère aux études musicales, référente des CHAM au Conservatoire de Musique Danse Théâtre de Guyane

Chad, les classes à horaires aménagés de danses  

Frédérique Edwige, prend en charge la direction artistique des classes à horaires aménagés danses, dans ce conservatoire.

Cette année, c’est la première promotion, de « Chad ». Les élèves sont tous issus du collège Paul Kapel. L’objectif affiché, est l’épanouissement de l’élève, une certaine ouverture dans l’art de la danse. Au rythme de 2 heures de cours,tous les mardis et jeudis, ils découvrent différentes disciplines, du hip-hop, du modern’ jazz ou encore de la danse classique.

Frédérique Edwige, Conseillère aux études chorégraphiques, référente des CHAD ©F Edwige

Cette année, on a privilégié la découverte de différentes disciplines. On a également mis en place un atelier, pour monter un projet artistique. On constate bien qu’ils sont motivés, ils ont une soif d’apprendre, ils ont vu qu’il y a des techniques de danse. Pour eux dès qu’ils viennent en bus au conservatoire, c’est leur moment de détente, même si le travail est intense. Et de l’avis des professeurs, en classe, ces élèves sont devenus, plus posés, plus calmes.

Frédérique Edwige

Conseillère aux études chorégraphiques, référente des CHAD

CHAM-CHAD, des élèves ravis ….

Sthephanny BARROS DO NASCIMENTO ©v porphyre

J’ai toujours aimé la musique. J’en suis déjà à ma 3ème année de Cham, ça m’a apporté des connaissances en solfège, j’ai pu découvrir le conservatoire. Aller, en cham, c’est un moment que j’attends dans la semaine, j’ai hâte de retrouver cette classe. La cham, c’est plus qu’une classe, c’est une famille musicale, que je compte garder au-delà du collège, car l’an prochain je serai au lycée. Etre en cham, cela m’a donné envie de prendre l’option musique, quand je serai au lycée.

Sthephanny BARROS DO NASCIMENTO

3ème au collège Réeberg Néron

Keny SAINT-CLAIRE ©v porphyre

Je me suis inscrit en Cham, parce que j’aime la musique, chanter. Grâce à ce dispositif, j’ai découvert, la batterie. C’est devenu mon instrument préféré. J’ai appris à contrôler ma voix. C’est un véritable plaisir de venir au conservatoire, je ne connaissais pas cet endroit avant le cham, et un lieu où on apprend à chanter, à jouer n’importe quel instrument de musique, pour moi, c’est tout simplement merveilleux.

Keny SAINT-CLAIRE

12 ans élève du collège Réeberg Néron