Ssissi et la lune débarquent en Guyane : quand les danses se mélangent

danse
Ssissi et la lune
©Vanessa Porphyre

Ssissi et la lune : une rencontre insolite entre la danse urbaine et danse contemporaine pour cette nouvelle création de la compagnie Libi Na  Weli. Un spectacle à voir dans quelques semaines, immersion dans les coulisses avec Samuel Fania et Jacqueline Sierra.  

Ssissi et la lune : une rencontre insolite entre la  danse urbaine et danse contemporaine pour cette nouvelle création de la compagnie Libi Na  Weli. Un spectacle à voir dans quelques semaines, immersion dans les coulisses avec Samuel Fania et Jacqueline Sierra.  

Un spectacle prévu en juin

Ssissi et la lune
©Vanessa Porphyre

Samuel Fania, passionné de breakdance, depuis plus de 10 ans, veut rajouter une nouvelle corde à son arc, la danse contemporaine. Jacqueline Sierra, danseuse confirmée lui propose de lui transmettre les bases, et les techniques du contemporain, et pourquoi pas en faire, une pièce,« Ssissi et la lune » voit le jour ainsi. Une pièce pour découvrir les légendes et tout l’univers onirique de l’Amazonie : "le tigre, konpè-tig, manmandilo, les sirènes, le mèt-bwa".  « Ssissi et la lune », voyagera et sera donc visible dès le mois de juin, à Apatou, Mana  et Saint-Laurent du Maroni.

Dépoussiérer les mythes et les légendes

de la région amazonienne

Samuel Fania et Jacqueline Sierra
Jacqueline Sierra à droite ©Vanessa Porphyre

Jacqueline est originaire de la Colombie, Samuel de l’Ouest de la Guyane, en travaillant sur cette pièce, ils se rendent compte, que la forêt sud-américaine, est une source intarissable d’inspiration. Sur scène, un mélange subtil de danse contemporaine, avec certains mouvements issus du hip-hop. Les masques des personnages, « tigres, soleil, lune »,ont été spécialement réalisés  par une plasticienne Alexandra Torres

Ssissi signifie soleil en langue Wayana. J’ai toujours été intéressée par les différentes cultures, en Amérique du sud. Les cultures amérindiennes, les cultures des afrodescendants. Je trouvais que c’était un bon compromis, une belle façon de montrer les liens qu’on peut avoir. Ce lien qui unit toutes ces cultures qui cohabitent en Amérique du sud.

Jacqueline Sierra directrice artistique

 

.« Ssissi et la lune », voyagera et sera donc visible dès le mois de juin, à Apatou, Mana  et Saint-Laurent du Maroni.

 

Le breakdance :c’est quoi ?

Le breakdance ou B-Boying est originaire des quartiers populaires des communautés afro-descendantes et hispaniques de New-York, aux Etats-Unis, au début des années 1970. Le breakdance fait partie de la culture urbaine Hip-hop, qui comprend :le rap, le djing, le breakdancing. Chaque danseur fait partie d’un « Crew », une équipe. Les « crews », se défient dans des « battles ». Le vainqueur est désigné par le public, ou à l’applaudimètre. Le breakdance deviendra pour la première fois discipline olympique, aux JO de Paris en 2024.