publicité

Le stade Bois Chaudat de Kourou fait pelouse neuve

Le stade Bois Chaudat de Kourou est en travaux. La municipalité de la ville spatiale a décidé de doter ce terrain d’une nouvelle pelouse. Ce haut lieu sportif kouroucien ouvrira à nouveau ses portes dans huit semaines. 
 

  • Jean-Gilles Assard /MCT
  • Publié le , mis à jour le
Tout doit disparaître. Place à une nouvelle pelouse à Kourou. Après de nombreuses tentatives de rénovation et de colmatage, la ville de Kourou a fait appel cette fois à une société guyanaise pour rénover l’aire de jeu du stade Bois Chaudat.
© Jean Gilles Assard
© Jean Gilles Assard

Scalpage de la pelouse

Equipée de matériel de haute gamme, proposé par le numéro un de l’hexagone dans le domaine, les travaux débutent par le scalpage de la pelouse sur environ une dizaine de centimètres de profondeur.
Dans un deuxième temps, elle est balayée avant d’être débarrassée des racines des mauvaises herbes. L’opération suivante consiste à aérer le sol.
Gislain Zulémaro responsable du service des sports de la ville de Kourou explique :

"On va faire le décompactage puis sabler le sol pour permettre de tenir. On va semer. Nous avons choisi un gazon spécial intempérie. Ce n'est  pas un nouveau terrain. C 'est juste une rénovation. Dans huit semaines nous avons prévu d'ouvrir le stade jouer à nouveau." 

 

Une pelouse très attendue 

© JGAssard
© JGAssard
Cette opération prend quelques jours. Les appareils exécutent la semence en profondeur. Il va falloir à l’orée de la saison sèche un arrosage en continu pour espérer une pelouse utilisable au plus vite. Ces travaux longtemps attendus semblent lancer la rénovation d’un stade qui faisait partie du programme base avancée. Il devait être opérationnel pour la réception en 2014 des équipes nationales appelées à participer à la coupe du monde au Brésil. On espère cette fois que le rêve deviendra réalité au plus tôt.
François Ringuet maire de la ville de Kourou précise :

"Le lancement des travaux est prévu en 2019. Nous voulons lancer une consultation auprès des utilisateurs pour connaître leurs doléances". 


Allez on croise les doigts la pelouse ce sera avant la fin de l’année si tout va bien,  la tribune pour plus tard. En attendant, les plus heureux sont les oiseaux…qui ont le stade pour eux tous seuls.
Le reportage de Guyane la1ère :

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play