guyane
info locale

Succès du spectacle "Djokanakondé" à l'Encre

art martial
Succès du spectacle "Djokanacondé" à l'Encre
©Yves Robin
Le Djokan,  cet art martial guyanais qui a vu le jour en 2010, a plus de 200 pratiquants. Samedi soir, l’Encre a fait salle comble pour la 3ème édition du  Djokanakondé. Sur scène une trentaine de danseurs, tambouyens, chanteuses, et   Djokanka. Un spectacle hommage, aux dokos.
 
Sur la scène de l’encre, c’est le Djokanakondé, comprenez : le village du Djokan. Un art martial 100% amazonien. La thématique de cette édition, C’est : Rakaba, les racines, le retour aux sources.
Yannick Théolade, grand dôkô sawani  makan, fondateur du djokan :

"On voit souvent le djokan sous sa forme, sa version actuelle, mais il était important pour moi, d'avoir un caractère plus pédagogique, de montrer ses racines, les sources culturelles."

Le Djokan, c’est un subtil mélange de la quintessence des cultures créoles,  amérindiennes et Bushinengué, ce spectacle est le fruit d’une résidence artistique.
Le public

"C'était un spectacle très riche, très agréable, qui montre bien la richesse de la Guyane."

 

"Très beau spectacle multiculturel, on a représenté l'ensemble de la Guyane."

Djokanakondé, Où comment démontrer, que les différentes cultures sont complémentaires, sur cette terre, Sud-américaine, européenne et amazonienne….Qu’est la Guyane. 
©Yves Robin

 
Publicité