guyane
info locale

Suicide des Amérindiens : la mobilisation des services de l'Etat

société
Préfecture
©Guyane la 1ère
Les services de l'Etat se mobilisent contre la recrudescence des suicides des Améridiens. Le 1er janvier, un jeune âgé de 18 ans s'est pendu à Maripasoula. C'est la quatrième mort par suicide en deux mois. Le préfet Patrice Faure est intervenu par voie de communiqué.
Le 1er janvier, un jeune Amérindien s'est pendu à Maripasoula. En deux mois, c'est la quatrième mort par suicide dans la communauté Amérindienne de cette commune enclavée. Une série noire qui défraie la chronique et qui rappelle les années 2011-2016 où la situation était presque identique. 


De nouveaux moyens pour la cellule de coordination des actions contre le suicide

Par voie de communiqué Patrice Faure, le préfet de Guyane précise qu'aussitôt "il a demandé au sous-préfet des communes de l'intérieur Frédéric Bouteille de se rendre immédiatement sur place". 

De plus la cellule de coordination mise en place a été réactivée. "De nouveaux moyens lui seront  attribués et un chargé de mission sera recruté fin janvier." 

Un plan d'actions est mis en oeuvre. Il s'agira "d'accompagner la cellule du Centre Médico-psychologique de Maripasoula. Elle sera renforcée par des psychologues de la réserve sanitaire".

Par ailleurs le préfet "s'associe à la voix du président du Grand Conseil Coutumier Sylvio Van Der Pilj afin de transmettre ses plus sincères condoléances à la famille et à l'ensemble de la communauté". 
 

Communiqué préfecture

Publicité