guyane
info locale

Le syndicat UTG-Eclairage réclame des engagements clairs sur l'application de la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE)

énergie
La banderole des agents EDF devant la CTG
La banderole des agents EDF devant la CTG ©Jocelyne Helgoualch
Des agents d'EDF du syndicat UTG-Eclairage se sont postés très tôt ce matin devant l'hôtel de la Collectivité de Guyane. Ils réclament des engagements clairs au président Rodolphe Alexandre sur l'application de la PPE.
Coup de semonce ce matin de l’UTG-Eclairage devant la CTG. Très tôt plusieurs membres du syndicat ont bloqué à l’aide d’un poids lourds l’accès principal de la collectivité. Objectif : faire la lumière sur les principaux dossiers contenus dans la PPE, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, au rang desquels la future centrale du Larivot en remplacement de Dégrad-des-Cannes, dont la fermeture est prévue pour 2023.
Selon Davy Rimane, les dossiers n'avancent pas et n'y a pas que le celui du remplacement de la centrale thermique du Dégrad des Cannes, il n'y a toujours rien sur la sécurisation de la distribution électrique à Saint-Laurent du Maroni. 

Davy Rimane de l'UTG éclairage sur la PPE

Le président Rodolphe Alexandre a reçu cette délégation et a affirmé son total soutien à la population guyanaise sur l'application de la PPE. Lui aussi dénonce l'état de vétusté de la centrale thermique du Dégrad des Cannes. La dead line est fixée à 2023 pour son remplacement et il doute que la commission européenne accorde une prologontion. Il a rappelé avoir reçu tous les syndicats au mois de juin pour confirmer son accord sur l'édification d'une centrale thermique au Larivot pour résorber une partie de l'énorme retard de la Guyane en matière d'énergie électrique.

Rodolphe Alexandre sur la PPE


 
Publicité