Syndicats, associations et partis politiques montent au créneau sur la situation sanitaire de la Guyane

société cayenne
Manifestation devant l'ARS le 27 mai
Un front d'organisations syndicales, associatives et politiques devant l'ARS ce 27 mai ©Pierre Tréfoux
Une manifestation a eu lieu ce matin devant l’Agence régionale de la santé. Plusieurs organisations ont réclamé une audience à la directrice générale. Il y avaient des associations, des syndicats et des partis politiques. Ils réclament des réponses adaptées à la situation sanitaire de la Guyane.
 
Au début du confinement, ces organisations avaient déposé un référé devant le tribunal administratif, pour exiger des mesures. Elles avaient été déboutées.


Des réponses adaptées et immédiates

Aujourd’hui les membres de ces organisations demandent des réponses à l’ARS. Ils veulent le dépistage de tous les Guyanais. Des masques gratuits, l’accès à l’eau pour tous, le port du masque dans tous les espaces publics, un hôpital de campagne à Saint Georges de l'Oyapock et l’obligation de démontrer publiquement la désinfection des lieux ouverts au public.
Avec l’UTG, se trouvait aussi l'association Trop Violans et son porte parole Yvane Goua fustige la gestion de la crise par l'état :

... Non on ne veut pas le reconfinement de la Guyane, si on est arrivé à cette situation c'est parce que l'état n'a pas fait son travail correctement. La frontière de la Guyane n'a pas bougé, le Brésil a toujours été frontalier à la Guyane et pourtant on a réussi à ne pas anticiper l'arrivée des cas du Brésil. Les entités n'ont pas cessé d'alerter et on en arrive à cette situation... On veut des masques, on veut des gels, on veut des tests et on veut cela tout de suite... 


Manifestaient aussi le Collectif des 1ères nations, l’association de parents d’élèves FAPEEG, la CGT de la Dieccte et des Finances Publiques, la FSU, l’Unsa de la Deal, Solidaires Guyane et l’UTG et des partis politiques, le Komité Drapo,  Péyi Guyane, l’UPG et le PSG et Guyane écologie dont le porte parole Michel Dubouillé se prononce pour un reconfinement si cela est nécessaire : 
 

... Mais il y a des dispositions à prendre avant d'en arriver là, ne serait- ce le dépistage systématique de la population guyanaise. Nous sommes une population de 300 000 habitants... La problématique de notre pays c'est son originalité territoriale...



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live