publicité

Taluen : des kits photovoltaïques en attendant l'électricité

L’électrification des communes de l’intérieur, c’est la mission que s’est donnée l’association Kwala Faya depuis 2013. L’association propose plusieurs solutions d’accès à l’électricité.

© JHelgoualch
© JHelgoualch
  • Pierer Tréfoux/MCT
  • Publié le
L’électrification des communes de l’intérieur, c’est la mission que s’est donnée l’association Kwala Faya depuis 2013. Mise aux normes des habitations pour recevoir le raccordement électrique et même mise en place de kit photovoltaïque, l’association propose plusieurs solutions d’accès à l’électricité pour les communes isolées de Guyane.


Taluen village isolé

A une heure et demie de pirogue de Maripasoula, le village de Taluen est isolé en plein cœur de la forêt amazonienne. Ici avoir l’électricité n’est pas une mince affaire. C'est un besoin primordial pour les habitants.
Ankemama Anoike confirme :

« J’ai du faire mon installation moi-même. J’ai acheté la batterie à ceux qui ont construit la mairie annexe dans le village. Je l’ai installée et je l’ai raccordée avec des fils que j’ai fait passer par le plafond. Mais cela ne marche pas. »


Six habitations raccordées

Seulement 6 habitations sur les 97 du village ont été raccordées par EDF. Pourtant une centrale photovoltaïque hybride, située à quelques kilomètres, est opérationnelle depuis le début de l’année.
Aimawale Opoya chef du village explique :

« C'est vrai, le village était avant tout petit. Mais aujourd'hui on est 300, la demande est très très forte »


Un kit en attendant 

Depuis 2015, c’est l’association Kwala Faya qui s’occupe de la mise aux normes des habitations pour qu’elles puissent recevoir le réseau électrique d’EDF. L’association propose aussi une alternative, avec un kit photovoltaïque pour les particuliers.  
Répartis sur plusieurs villages du haut Maroni et de l’Oyapock, l’association Kwala Faya et ses 23 membres sont confrontés à des problèmes de financement.
Victor Gautier coordinateur des activités du Maroni pour l’association Kwata Faya précise : 

 « On attend des fonds, des subventions qui prennent du temps à arriver. L'association a bien grandi et on essaie de former les jeunes sur place.» 


Plus d’une cinquantaine de kits ont, d’ores et déjà trouvé, des acquéreurs. Subventionnés par les fonds européens de développement régional, les habitants payent 3000 euros pour un kit qui vaut 8000 euros. De son côté EDF continue de raccorder les habitations de Taluen et des villages aux alentours.        
Électrification difficile à Taluen

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play