guyane
info locale

#TDG2019 : 4e étape - James Grinville du VCG offre la première victoire guyanaise à Mana et Larry Lutin reste en jaune

cyclisme
James Grinville TDG 2019 Mana
James Grinville et son V de la victoire ©Myrna Glennie
L'étape la plus longue de ce Tour de Guyane a tenu toutes ses promesses. Mana a été le théâtre de la première victoire Guyanaise remportée au sprint par James Grinville du VCG devant Mickaël Laurent le Martiniquais et son coéquipier Christian Lavenette. Larry Lutin garde la tunique jaune de leader. 
Deuxième victoire au sprint massif dans l'ouest guyanais, le Guyanais James Grinville du Vélo Cub Guyanais a coiffé le Martiniquais Mickaël Laurent sur la ligne d'arrivée à Mana. Une belle victoire d'étape qui était attendue depuis 2 ans par les Guyanais. Le coureur a honoré ce contrat en suivant les recommandations de Marc Joseph, l'ancien sprinter du VCG :
La réaction de James Grinville du VCG après sa victoire à Mana
Cette étape était la plus longue, 171 km sur un profil un peu plus accidenté avec la portion de Saut Sabbat. On craignait la monotonie, mais non l'animation était au rendez-vous avec une première échappée de 3 hommes, Patrice de Nays Candau de la Croix du Sud, vétéran du peloton, le Martiniquais Cédric Eustache et Sam Van de Mieroop des Pays-Bas.  Démarrée après 30 km de course, l'échappée s'achève au 60e km. Une autre course commence alors avec encore des tentatives de sorties et au 82e km c'est la bonne.
 

Quentin Bernard, l'homme de la course

Quentin Bernard du club de St Quentin s'extirpe du peloton peu avant le second sprint intermédiaire et part rejoindre Hermann Keller de la Grande Bretagne. Il passe le point chaud en seconde position et produit un violent effort pour continuer alors que le peloton rattrape Keller. Seul devant, le jeune coureur ne va jamais faiblir. Il va compter jusqu'à 2'45 minutes d'avance devenant ainsi virtuel maillot jaune. Il est 26e au général à 1'52 du leader. L'échappée va durer 85 km. Mais le peloton emmené par les Guadeloupéens qui veillent au grain va inexorablement revenir sur l'homme de tête. La moyenne de course est très élevée. Le suspense se termine à 3 km de l'arrivée. Avalé par le peloton, Bernard n'a pas réussi l'exploit d'une victoire en solitaire. A l'arrivée c'est un homme effondré et en pleurs qui exprime sa déception :
A Mana la déception de Quentin Bernard auteur d'une échappée de 85 km


La sélection de la Guadeloupe toujours aux commandes

Les Guadeloupéens ont bien manoeuvré. Ils ont contrôlé la course de bout en bout. Même la crevaison du maillot jaune n'est pas parvenue à les déstabiliser. Cette étape a finalement conforté le même classement qui ne change pas d'un iota. Larry Lutin reste aux commandes en jaune, tout se déroule selon leurs prévisions :
Réaction de Larry Lutin le maillot jaune à Mana, l'étape la plus longue - 171 km
Demain, on aborde la seconde partie de ce tour avec une étape qui pourrait faire la différence. Mana-Saut Sabbat-Saint-Laurent-Apatou, sur un parcours de 162,5 km avec quelques bosses et toujours bien sûr une chaleur écrasante sur des organismes déjà éprouvés. Les costauds vont se faire remarquer. Départ demain à 9h15.
Les porteurs de maillot : Larry Lutin en jaune, Hermann Keller de la GB en vert, Samm Van de Mieroop en rouge, Dilhan Will du VCG en orange Ronald Géran de la Guadeloupe en Rose, Quentin Bernard en bleu et la Guadeloupe en blanc
Les porteurs de maillots après l'étape de Mana
Les porteurs de maillots après l'étape de Mana ©Myrna Glennie

Classement général

Classement espoir

Protocole

Classement sprints

Classement équipes





 
Publicité