publicité

#TDG2019: suspens à son comble à 268 km de la fin

Qui sera sur la plus haute marche du podium dimanche? Le Tour de Guyane entre dans ses derniers kilomètres, plus que deux étapes avant le final dimanche. Avant le deuxième tronçon de la 8e étape, J-Claude Uwizéyé de Sables Vendée est en jaune mais sent le souffle de Lutin et de Ringuet du VCG.

A qui la meilleure stratégie pour remporter ce Tour 2019? © @ Myrna Glennie
© @ Myrna Glennie A qui la meilleure stratégie pour remporter ce Tour 2019?
  • Par Karl Sivatte
  • Publié le , mis à jour le
Depuis le début de cette 30e édition du Tour de Guyane cycliste, il semblait clair aux observateurs avisés que la journée du 24 août était à classer parmi les grands rendez-vous. Le contre-la-montre de la matinée était très attendu pour un bras de fer entre les hommes forts du peloton. Seules 10 secondes séparent au final les trois premiers de cette épreuve si spécifique, 12.6 km d’efforts pour grignoter des secondes au général ou pour conforter des places.
Il y a eu un doublé guadeloupéen avec la victoire de Cédric Locatin qui a couvert les 12.6 km en 16 min 15 sec devançant son coéquipier Larry Lutin de 6 sec. La troisième marche du podium revient à Wilson Renwick de Grande-Bretagne qui termine à 10 sec de Locatin. Mais le peloton et les spectateurs guettaient le chrono du maillot jaune Jean-Claude Uwizéyé de Sables Vendée qui sest glissé à la 6e place avec l’excellent temps de 16 min 40 sec. Autre chrono attendu celui de Patrice Ringuet du VCG qui comptait 16 sec de retard sur Uwizéyé ce matin. Le sociétaire du VCG a terminé à la 15e place dans le temps de 17 min et 7 sec soit à 52 sec de Locatin.
 
J-Claude Uwizéyé compte 29 sec ondes d'avance avant le 2e tronçon © @ Myrna Glennie
© @ Myrna Glennie J-Claude Uwizéyé compte 29 sec ondes d'avance avant le 2e tronçon
Au général ce midi, le rwandais Jean-Claude Uwizéyé garde sa tunique jaune avec 29 sec d’avance sur Larry Lutin de la Guadeloupe qui grimpe de trois places au général. Le troisième c’est Patrice Ringuet du VCG qui accuse 43 sec de retard, son coéquipier Dilhan Will est 4e à 58 sec, Dominic Schils de Schils Interbike Grande-Bretagne est 5e à 1 min 7 sec.
La course contre le chrono a donc établi des écarts et quelque peu bouleversé le classement général mais bien malin celui qui pourrait dire si ce général sera celui de dimanche soir.


« Money time » du Tour : il faudra jouer fin

Si l’on savait que le premier tronçon était important que dire alors de cette étape entre Sinnamary et Kourou. 126 km sont au menu du peloton fort de 91 coureurs encore en lice. Pour cette étape a priori très roulante, le peloton devra faire avec un vent de face de Sinnamary à l’entrée de Kourou avant un circuit de 10 km à couvrir 5 fois. Quelles stratégies pour ce second tronçon ? Au général, dans les 10 premiers on retrouve 2 coureurs de Sables Vendée, 2 du VCG, 2 de Guadeloupe, 3 de Schils Interbike Grande-Bretagne et un néerlandais. Au rayon des statistiques, du leader du général Jean-Claude Uwizéyé au 10e Hermann Keller de Grande-Bretagne il y a 1 min 28 sec et si on prend l’écart entre les trois premiers Uwizéyé, Lutin et Ringuet l’écart n’est que de 43 sec.
La bataille va-t-elle se dérouler entre les seuls protagonistes de ces cinq formations ? Qui pourrait se révéler comme patron du TDG ? La différence va-t-elle se faire sur ce deuxième tronçon ou faudra-t-il attendre la 9e étape pour connaître le successeur de Kévin Lebreton des Sables d’Olonne ? La Guyane espère que Patrice Ringuet pourra combler les 43 sec d’écart mais en a-t-il les moyens ? Et puis, il y a « la machine » guadeloupéenne qui est capable de prendre en charge le peloton mais jusqu’à quelle hauteur ? Mais il faudra aussi compter avec les Sables Vendée, une équipe qui va défendre le maillot de son leader jusqu’au bout. On s’attend donc à une fin d’épreuve à suspens, haletante et avec passion. Il faudra jouer fin pour monter sur la plus belle marche du podium demain après-midi, si le nombre de prétendants diminue, la concurrence s’annonce féroce.
 
91 coureurs encore en lice mais les écarts sont minimes au général © @Myrna Glennie
© @Myrna Glennie 91 coureurs encore en lice mais les écarts sont minimes au général
Une chose semble claire, on est dans le  "money time"  de ce Tour 2019 et les directeurs techniques et leurs protégés jouent gros dès cet après-midi dans l’optique du général final. A 268 km de la fin du Tour 2019, le sceau de l’indécision est apposé sur l’épreuve…
 

Sur le même thème

  • cyclisme

    #TDG2019 Un final à couper le souffle en perspective

    A quelques heures de l’épilogue du Tour, bien des interrogations pèsent sur le final de l’épreuve. L’écart entre les trois premiers au général notamment ouvre la porte à toute sorte de scénarii même si l’équipe du leader, Jean-Claude Uwizéyé paraît bien armée pour protéger la tunique jaune.
     

  • cyclisme

    #TDG2019: Jean-Claude Uwizéyé remporte la 1ère étape

    Qui va succéder à Kévin Lebreton le vainqueur du précédent Tour? La question agite le petit monde cycliste engagé dans ce millésime 2019 aux 1275 kilomètres. Le premier porteur de la tunique de leader est Jean-Claude Uwizéyé de Sables Vendée qui s'est imposé à Macouria.

  • cyclisme

    Tour de Guyane : Macouria, ville étape

    1ère étape de ce tour de Guyane, la ville de Macouria. A 13 km de Cayenne et 40 de Kourou,Elle ouvre la marche pour cette 30ème édition.  

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play