#TDG2022 Après deux ans sans Tour de Guyane, les supporters déjà au rendez-vous

cyclisme
Cérémonie de lancement du TDG2022 ©Ludmïa LEWIS
J-1 avant le top départ du Tour de Guyane 2022. Dans la soirée du 11 août se tenait la cérémonie de présentation des équipes participantes, l'occasion de rencontrer le public qui suivra cet événement sportif guyanais "à ne pas rater".

Deux ans sans Tour Cycliste de Guyane, ça faisait long pour les fans de la petite reine. Alors, le 11 août 2022, ils étaient nombreux à la cérémonie d’ouverture de l’événement. Le Palais Régional Omnisport Georges Théolade (PROGT) de Matoury a accueilli plusieurs centaines de personnes. Entre 19h30 et 21h00, les partenaires, les supporters, les curieux et les passionnés de cyclisme ont découvert les 20 équipes qui participeront à cette 31ème édition.

Présentation des équipes TDG2022 ©Ludmïa LEWIS

"On a fait ce qu’il faut pour suivre le Tour de Cayenne à Saint-Laurent en passant par Mana"

La rédaction de Guyane la 1ère est partie à la rencontre du public, qui était composé de véritables amoureux du Tour de Guyane. Parmi eux, Edmond, âgé de 48 ans.  "La première fois que j’ai participé au TDG, c’était au dernier (2019). J’ai tellement apprécié que je me suis vanté de m’offrir - une nouvelle fois - des vacances au péyi", raconte-t-il. Cette année, il a donc embarqué toute sa famille avec lui.

On a un petit groupe avec mes sœurs, ma copine et moi. Nous avons loué un minibus et on a fait tout ce qu’il faut (la location des hôtels, la nourriture) pour suivre le tour de Guyane, depuis Cayenne jusqu’à Saint-Laurent en passant par Mana. On a tout fait depuis le mois de juin/juillet

Edmond

Pourtant, avant 2019, cet événement sportif "ne lui disait rien du tout", avoue-t-il. C’est l’une de ses sœurs, conductrice de bus, qui a fini par le convaincre. Ce premier voyage lui a permis de découvrir de nouveaux coins de la Guyane. Edmond vient aussi pour l’ambiance qui règne et pour encourager ses amis qui participent.

La famille, premier soutien des coureurs

D'ailleurs, il y a ceux qui suivent un coureur en particulier. Muriel, 47 ans, vient pour la première fois à la cérémonie d’ouverture du Tour Cycliste. D’habitude, elle suit le tour depuis les médias. Mais cette année est particulière : maintenant qu’elle est rentrée en Guyane, elle peut venir soutenir son frère, un coureur du VCG. "Je suis très contente, je pourrai le voir. Je vais le suivre pendant tout le tour. J’ai pris des congés spécialement pour ça, pour la semaine du 15 août", sourit-elle.

Allan, lui, vient soutenir son père, coureur du VCK. C’est un habitué du tour. "Ça fait quand même deux ans qu’il n’y a pas eu de tour. Je viens chaque année à la présentation des équipes", explique le vingtenaire. Maintenant qu’il a son permis de conduire, il pourra suivre la caravane comme il le souhaite. Il faut aussi dire qu’Allan est lui-même un coureur de l’USLM Orange. Il en profitera pour aider son club, même s’il a arrêté la course depuis quelques années. Peut-être qu’un jour, ce sera son tour.

Bien sûr, je prévois d’y participer un jour. Il faut que je reprenne sérieusement, que je me remette en forme pour bien redémarrer. Qui sait, peut-être que dans quelques années, je participerai au tour.

Allan

Un événement à ne pas rater

Enfin, il y a les curieux. Ni passionné, ni supporter, ils souhaitent découvrir de plus près l'événement. Sylvana, 22 ans, est venue accompagner sa mère, présente pour des raisons professionnelles. "Chaque année, j’essaie de suivre quelques étapes, mais c’est la première fois que je viens à la présentation des équipes. Cette fois, je vais essayer de toutes les suivre", se réjouit-elle.

Et de poursuivre : "en plus, je viens de rentrer de mes études en Hexagone. La Guyane m’a beaucoup manquée pendant ces années, et je pense que Le Tour de Guyane est un événement phare à ne pas rater. J'ai voulu le faire". Les supporters promettent donc d'être nombreux cette année.

Affiche du Tour de Guyane 2022 au PROGT. ©Guyane la 1ère

"Le public attendait ce tour de Guyane"

Pour Jean-Yves Thiver, président du Comité Régional de Cyclisme de Guyane, cette première rencontre est satisfaisante. "Je pense que c'est une présentation des équipes réussie, quand je vois le public. Cela prouve que le public attendait ce tour de Guyane. Le comité travaille depuis moins d'un an, puisqu'il y a eu les élections. Donc on a dû mettre les bouchées double pour mettre cette 31ème édition sur pied", explique-t-il. 

La sécurité est notre objectif numéro 1. On souhaite permettre à toute la caravane, pas seulement aux cyclistes, d'évoluer dans un contexte sécurisé.

Jean-Yves Thiver, président du Comité Régional de Cyclisme de Guyane