Tentative d'enlèvement de Macéo, le tapir du zoo refuge de Montsinery-Tonnégrande

société
Le Tapir Macéo
Le tapir Macéo a pu échapper à ses ravisseurs ©Franck Fernandez
Maceo est revenu. Le tapir du zoo de Montsinéry Tonnégrande a refait son apparition. Il avait disparu de son enclos dans la nuit de vendredi 17 au samedi 18 juin. André Chaumet, le directeur du zoo dénonce une tentative de braconnage.

Le Tapir Macéo
Le tapir Macéo de retour au zoo ©Veronique Nizon

Macéo est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions. Il ne parle pas mais il porte les stigmates d’une nuit mouvementée. Macéo est un des pensionnaires du zoo de Montsinery-Tonnégrande. Il est né dans le parc. C’est  un tapir de 300 kilos.

Le terme tapir désigne des mammifères ongulés possédant une courte trompe préhensile et ressemblant à des cochons. Leurs plus proches parents sont les chevaux et les rhinocéros. Les principales menaces pesant sur eux sont la destruction de son habitat (déforestation, mise en culture), l’assèchement des zones humides (réchauffement climatique). Le mammifère est aussi chassé pour sa viande et sa peau. Il vit en moyenne 30 ans à l’état sauvage.

Macéo avait disparu de son enclos dans la nuit de vendredi 17 au samedi 18 juin. Les membres de l’équipe du Zoo-Refuge se sont relayés afin de tenter de le retrouver. Après 48 heures de recherches, Macéo a réapparu. Bien que blessé et affaibli, le tapir a réussi à échapper aux braconniers. Il est désormais en sécurité.
André Chaumet, le directeur du zoo dénonce une tentative de braconnage.

Tôt ce samedi, on a constaté qu’en faisant le tour des enclos comme d’habitude on s’est rendu compte qu’un des enclos avait été sectionné, avec des pinces. Ce qui nous a alertés - surtout que c’est un enclos qui est assez grand donc avant qu’on arrive à déterminer s’il manquait un animal- c’était un peu plus long que prévu surtout qu’un des tapirs qui a l’habitude de nous répondre ne nous répondait pas. Nous avons repéré des traces de bottes, de pas importants. Nous avons cherché partout, prévenu les gendarmes. Nous ne l’avons pas trouvé et finalement au matin, il était revenu. Nous pensons que c’est une tentative de braconnage. Ils devaient être 4  ou 5.

Une enquête de gendarmerie

Le tapir Macéo
Le tapir Macéo ©Franck Fernandez

 

 Une enquête a été ouverte par la gendarmerie, la piste de braconnage a bien été retenue par cette dernière. La sécurité du parc a été renforcée. Après toutes ses péripéties, Macéo a retrouvé son enclos.