guyane
info locale

The Night Readers, film sur la guerre au Surinam

histoire
Film Surinam
Suite des rencontres photographiques de Guyane. Expositions et  projections sont proposées dans plusieurs salles du territoire. Parmi les invités le Guyanais Mathieu Kleyebe Abonnenc. L'artiste plasticien a proposé 2 films, dont The Night Readers, un documentaire sur la guerre passée, au Surinam. 
 The Night Readers, un documentaire sur la guerre passée, au Surinam a été projeté la semaine dernière à Saint-Laurent. Une projection très symbolique. En effet, l’Ouest guyanais a accueilli des milliers de réfugiés de la guerre au Surinam, dont beaucoup sont restés sur place.
The Night Readers retrace l’histoire du conflit : du coup d’Etat de 1986, jusqu’à la fin des hostilités en 1992. Il décortique en particulier l’évolution des relations entre le putschiste Desi Bouterse et son ennemi noir marron, Ronnie Brunswijk, le fondateur du Jungle Commando.


Des images d’archives de RFO Guyane uniquement

Une particularité : le film s’appuie sur les archives de RFO Guyane, devenue Guyane la 1ère. Mathieu Kleyebe Abonnenc le réalisateur précise même :
« Le film est exclusivement fabriqué avec ces archives-là qui sont ensuite remontées, réassemblées. Elles ont été, par exemple étalonnées. Il y a un gros travail de son qui a été créé derrière pour leur donner une autre vie en fait. C’est pas seulement la vie médiatique et télévisuelle, qu’elles ont eue jusqu’à maintenant ».


Une pédagogie historique

Même ceux qui ont été aux premières loges de la crise reconnaissent l’apport historique du film, comme le dit  Léon Bertrand, l’ancien maire de St-Laurent-du-Maroni :

« Je comprends mieux après ce film-là tout le cheminement de Desi Bouterse, ce cheminement qui l’a amené vers la guerre, vers les évènements dramatiques que nous connaissons. Cette réponse, je ne l’avais pas. Je la découvre ici en quelque sorte. Et c’est grâce à ce film. Par contre, la vie même des réfugiés sur notre sol, à St-Laurent-du-Maroni, me parait être traitée … pas assez… »

 

Un public touché

Malgré ce bémol, le public a bien ressenti le drame vécu à l’époque. Ainsi aux yeux de Nicole, parlant des événements décrits, «  Ca a a complètement chamboulé le quotidien, l’urbanisme, la politique de tout un chacun à Saint-Laurent. Et bien sûr … de ceux de l’autre côté. Et ça c’était un petit peu… Ca m’a beaucoup bouleversé. »
Pour Franz, « C’est vraiment une triste histoire, un véritable drame humain, qu’il faudrait enseigner à toutes les générations, pour qu’elles puissent enfin s’entendre »
Enfin Alain questionne : « On peut s’interroger après toutes ces années passées… (sur le fait) que M. Bouterse traité de dictateur à une certaine période, est devenu aujourd’hui président du Surinam… »


Un éclairage utile

Au total, The Night Readers apporte un éclairage indispensable sur une période qui a marqué durablement l’histoire du Surinam, mais aussi de l’Ouest guyanais, et de la Guyane toute entière.
Les rencontres photographiques de Guyane se poursuivent avec des expositions dans plusieurs salles du territoires, mais aussi des projections. 2 films, notamment The Night Readers, un documentaire sur la guerre du Surinam a été projeté à Saint-Laurent.

 
Publicité