Total investit en Guyane

économie
Accord-cadre entre la CTG et Total
Michel Hourcard président Total et Rodolphe Alexandre président de la CTG ©CTG
La Collectivité territoriale de Guyane a signé un accord-cadre de partenariat avec la société Total. Un accord qui prévoit 10 millions d’euros pour des projets locaux et 20 millions en cas de découverte de pétrole. Un accord-cadre, en marge de l’exploration pétrolière.
C’est au siège de la société Total dans l'hexagone, qu’un accord –cadre a été signé entre Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane et Michel Hourcard président du géant pétrolier. Une nouvelle qui serait passée presqu’ inaperçue. Pourtant les fonds distribués ne laissent aucun doute. Total est une entreprise privée, elle n’aurait pas investi à perte en Guyane. De plus, les experts l’assurent, l’existence de pétrole en mer profonde au large des côtes guyanaises est incontestable. Dix millions seront attribués à des projets locaux répartis dans les domaines de la pêche, la formation professionnelle, l’économie, les énergies renouvelables et infrastructures. Dix millions déjà acquis et vingt millions en cas de mise en production et de découverte de pétrole.

Permis d'explorer 


Il faut savoir que la société Total E§P Guyane française est la seule entreprise titulaire du permis de recherches d’hydrocarbures  dit «Guyane maritime» au large du territoire. La CTG en vertu de la loi d’orientation pour l’outre-mer du 13 décembre 2000, dite Loom, a une compétence souveraine sur les permis d’exploitations minières dans ses eaux territoriales. Reste à la Préfecture de Guyane, donc à l’Etat de délivrer le permis de forage que le groupe pétrolier a sollicité fin du premier trimestre 2018.
Ce n’est pas la première fois qu’un permis Guyane maritime, est attribué à Total. L’entreprise a déjà bénéficié d’un permis en 2011 renouvelé en septembre 2017 et valable jusqu'au 1er juin 2019. Depuis la société explore les eaux guyanaises. 

Accompagnement au développement économique 


Cette manne financière nouvelle, selon la CTG par voie de communiqué devrait permettre l’accompagnement de l’économie locale. Reste aujourd’hui à obtenir la permission de forer. Le temps presse, la loi d’hydrocarbures voulue par Nicolas Hulot le ministre de la Transition écologique, prévoit la fin de la production de pétrole en France d’ici 2040.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live