publicité

Tourisme : le café débat de l'Institut Monnerville

On a tous déjà entendu parler de Terra Nova, Fondapol, l'Ifri ou encore l'institut Montaigne, autant de laboratoires d'idées dans l’hexagone, qui se veulent être des être des aiguillons de la vie économique et politique nationale.
En Guyane il faudra dorénavant compter avec l’Institut Monnerville.
 

© Yves Robin
© Yves Robin
  • Karl Constable / Yves Robin / P.N
  • Publié le , mis à jour le
L'Institut Monnerville, le premier think-tank, made in Guyane, organisait samedi matin, son premier café-débat autour des enjeux de développement de la filière touristique.
A tout seigneur, tout honneur, le président de l’Institut Monnerville étant également président de l’Union Syndicale des Opérateurs Touristique de Guyane, il était naturel que les premières réflexions publiques du think-tank pose la question :
« Le tourisme, vecteur de développement pour la Guyane ? »
Si la réponse fait consensus, pour l’Institut Monnerville les enjeux manquent de débats et de cadrage, alors que la filière est une alternative.
Farouk Amri, Directeur Général de l'Institut Monnerville :

"Le projet de mine d'or est, sinon abandonné, est pour le moins en stand by, il n'y a plus de permis d'exploitation ou de recherches off shore... le président de la Ctg avait déclaré que le tourisme devait être un axe majeur du développement structurel de la Guyane, on a décidé d'inaugurer nos cafés débats, par la problématique du tourisme."

La filière en chiffres : c’est 11% du Pib guyanais, ou encore 20% d’emplois non pourvu. Des statistiques qui à elles seules, décrivent les potentiels de la filière.
Pour le jeune groupe de réflexion, atouts et freins sont identifiés depuis longtemps.
Jean-Luk Le West, Président de l’Union Syndicale des Opérateurs Touristiques de Guyane
Président de l’Institut Monnerville :

"Il suffit pour moi, qu'il y ait un élément centralisateur qui est le Comité du Tourisme de Guyane, c'est à lui qui revient et c'est lui qui doit insuffler la politique touristique de la Guyane." 

Travailler ensemble pour structurer la filière, une évidence qui ne date pas d’aujourd’hui. Invité d’honneur de l’institut, le Président du Comité du Tourisme, lui-même partage constats et idées.
Alex Madeleine, Président du Comité du Tourisme de la Guyane :

"Aujourd'hui ce que nous voulons au Comité du Tourisme, instance de la collectivité c'est vraiment dynamiser, le territoire et donner une véritable lisibilité afin de lever les freins qui sont sur les dossiers."

L’Institut Monnerville a pour ambition d’organiser un débat par trimestre. Le prochain est prévu fin septembre, il sera question d’orpaillage et d’environnement.
En décembre, il s'agira des enjeux du grand port maritime de Guyane.
Tourisme : le café débat de l'Institut Monnerville

Sur le même thème

  • tourisme

    #TDG2019 : et si les villes étapes étaient contées... Cayenne

    Cayenne la ville capitale, l’étape incontournable du Tour de Guyane. Elle est la première marche vers la victoire. Les cyclistes les yeux plein d’étoiles prendront le départ de cette compétition depuis le chef lieu de la Guyane. Une ville emblématique.
     

  • tourisme

    Tourisme : les hôteliers font grise mine

    Le taux de fréquentation dans les hôtels est très bas malgré les efforts qui ont été faits par les responsables pour attirer la clientèle. Il est de moins de 50% dans quasiment toutes les structures de l’île de Cayenne. Les responsables accusent difficilement le coup. 

  • tourisme

    Suriname : le visa papier vit ses derniers mois

    Avec les vacances, la destination Surinam fait recette. En ce moment les touristes effectuent les dernières démarches physiques au consulat du Surinam, avant un virage numérique radical dans les demandes de titres d'entrée chez notre voisin.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play