publicité

Traitement des déchets : bientôt une nouvelle organisation aux normes européennes en Guyane

En 2021, la décharge des Maringouins fermera ses portes. La Communauté d’agglomération du centre littoral  a lancé les études pour installer une nouvelle décharge à Macouria. L’an dernier, 90 000 tonnes de déchets périssables et encombrants ont été traités en Guyane.

La décharge des Maringouins © CCACL
© CCACL La décharge des Maringouins
  • Marie-Claude Thébia
  • Publié le

Des zones reboisées


Toutes les heures un défilé incessant de camions  déverse ses déchets  aux Maringouins .Cette ISDN, s’étale sur  huit  hectares. Elle est partagée en parcelles d’environ un hectare. Ces parcelles sont dénommées casiers, en clair il s’agit de zones traitées au fur et à mesure de l’amoncellement des ordures. Des casiers qui arrivés à saturation, seront ensuite reboisés. Les jus résiduels et le gaz émanant des déchets sont récupérés et assainis.

Pascal Govindin,  directeur ISDN des Maringouins explique :

« Les casiers que nous avons formalisés sont étanches en fond. C'est-à-dire, qu’il n’y a aucune possibilité pour que les flux récupérés traversent le fond pour aller dans le milieu naturel avant d’être assainis".


Recycler les déchets


Respecter la nature et l’environnement sont aujourd’hui des priorités. Le recyclage permet de valoriser les déchets non périssables. Le verre  collecté  en Guyane par exemple devient un matériau utilisé pour le revêtement des routes. Une technique d’enrobage existant depuis 2007. La  déchetterie de Rémire, ouverte depuis 2002,  récupère les déchets recyclables et non périssables. Ces derniers sont ensuite valorisés ou éliminés comme Laurent Ruf Chef du Service Environnement -Déchets CACL le décrit:

« Sur chaque déchet accepté ici, il y a une filière de valorisation. Le verre est transformé en sous couche routière, la ferraille est expédiée ailleurs, les déchets dangereux, les batteries, les huiles de vidange sont également recyclés ».


Trier ses déchets


La collecte des encombrants et des déchets non périssables se fait au centre de tri. En Guyane, l’an dernier, 1200 tonnes de déchets ont été traités par cette structure. Le tri se fait à la main. Les déchets sont compactés .Les cubes ainsi créés, sont expédiés vers l’hexagone.
La chaîne du traitement et élimination des déchets mise en place par la CACL est financée en partie par la taxe sur les ordures ménagères. Une chose est sure, prendre conscience de la nécessité de trier ses déchets, est vital pour l’avenir de la planète.

Le reportage de Guyane 1ère

Sur le même thème

  • environnement

    Le marché aux jouets d'occasion

    Noël arrive à grands pas, c'est une grande période de consommation dans les centres commerciaux. La CACL organise son traditionnel marché de jouets d'occasion ce 2 décembre au centre commercial de Montjoly. Quarante exposants vont jouer le jeu de la prévention des déchets et de la solidarité.

  • environnement

    La collecte des huiles usagées a repris

    Le dépôt des huiles de vidange usagées est à nouveau possible. La CACL, la communauté des communes du centre littoral en a annoncé la reprise par voie de communiqué. La collecte avait été interrompue en juillet faute d’entreprises de collecte agréées.

  • environnement

    Macouria : opération de lutte contre la fabrication illégale de charbon de bois

    La Police aux frontières, la Gendarmerie, la Police municipale, la Dieccte ou encore l'ONF étaient mobilisés sur le terrain. Forces de l’ordre et services de l’état ont conjointement mené le 7 novembre à Macouria une opération de lutte contre la fabrication illégale de charbon de bois.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play