publicité

Transports urbains : l'intersyndicale annonce qu'elle durcit la grève commencée lundi 28 mai, en soutien à son directeur menacé de licenciement

Depuis lundi 28 mai, suite au préavis de l’intersyndicale CDTG-FO-CFTC, les salariés de la régie communautaire des transports sont en grève. Un mouvement très peu suivi, notamment chez les conducteurs. L'intersyndicale a annoncé qu'elle durcissait le mouvement.

© Guyane1ere
© Guyane1ere
  • Guyane la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
La grève a pour origine, la procédure de licenciement de l'actuel directeur de la RCT ( régie communautaire des transports ) pour insuffisance professionnelle. La RCT est gérée par la CACL, la Communauté d'agglomération du Centre Littoral.
L'intersyndicale CDTG/CFDT, FO, CFTC défend son ancien directeur et a donc lancé un mouvement de grève. L'entretien préalable avait lieu dans les locaux de la CACL le matin du 28 mai.

Dialogue social rompu

Le directeur de la structure était accompagné de représentants de l'intersyndicale. L’entretien n'aura duré que 20 minutes. Puis il a été suspendu car des pièces manquaient dans le dossier de la CACL. Une nouvelle rencontre a été fixée dans l'après-midi. Aucune solution n'a été trouvée.
Le dialogue social est rompu. Résultat : la grève se poursuit. 
Maurice Guérino représentant de l'intersyndicale, est clair "Nous n'avons pas réussi à nous entendre. La grève se poursuit. Elle risque de se durcir."

En attendant, ce sont les usagers qui sont exaspérés. Lundi 28 mai, douze bus circulaient sur l'ensemble du réseau. Un service minimum est assuré jusqu'à nouvel ordre. 
Le reportage de Guyane la 1ère :
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play