Un accord de relance de 250 millions d'euros pour soutenir l'économie guyanaise

politique
Ministère des outre mer

250 millions de soutien pour les entreprises, l’accord régional de relance entre l’État et la Collectivité Territoriale de Guyane a été signé. Un accord suite à la crise sanitaire, économique et sociale afin de pallier les effets du ralentissement de l’activité économique.

250 millions de soutien pour les entreprises, l’accord régional de relance entre l’État et la Collectivité Territoriale de Guyane a été signé. Un accord suite à la crise sanitaire, économique et sociale afin de pallier les effets du ralentissement de l’activité économique.

5 900 entreprises aidées

C’est par voie de communiqué que la préfecture a annoncé la signature de l’accord régional entre l’Etat et la Collectivité territoriale. En clair, 250 millions seront engagés dans l’économie locale pour venir en aide aux secteurs les plus touchés après la crise sanitaire. Il s’agit selon les autorités de contribuer à « l’aménagement durable du territoire pour répondre aux défis de la croissance démographique, améliorer la compétitivité des entreprises, accompagner leur transition écologique et soutenir la croissance verte, de répondre aux besoins en santé des habitants, lutter contre la précarité et renforcer la cohésion sociale. » Avec le fonds de solidarité pour les entreprises, ce sont déjà, 71,6 millions d’euros qui ont été versés à 5 900 entreprises guyanaises pour traverser la crise. Le plan France Relance profite également au territoire puisque  des investissements pour la rénovation thermique des bâtiments de l’État (60 projets retenus) et  pour la rénovation des réseaux d’eau et des stations d’assainissement (8 projets identifiés) ont été décidés.

Un effort à parité

L’État et la Collectivité Territoriale de Guyane ont donc décidé de conclure un accord régional de relance pour la période 2021-2022 visant à mobiliser, « à parité par un effort conjoint, plus de 250 millions d’euros de crédits supplémentaires ». Parmi les projets soutenus : la construction d’un nouveau Centre d’Exploitation et d’Intervention à Saint-Laurent du Maroni, la rénovation énergétique des bâtiments scolaires du second degré (lycées et collèges), le confortement des berges du marché municipal de Grand-Santi, l’aménagement de la liaison routière Maripasoula – Papaïchton  et la mise en place du réseau public d’assainissement des eaux usées du village de Balaté.
Des projets privés également vont bénéficier de ces fonds : six au total,  de la production d’électricité, à la valorisation de produits agricoles ou encore de sciage de bois tropicaux .