Un appel pour recruter des délégués départementaux médiateurs entre les acteurs de l'Education nationale en Guyane

éducation
Bernard Bissol et Bernard Racanière
Bernard Bissol et Bernard Racanière ©Olivier Damone

L’Union des délégués départementaux de l’Education Nationale de Guyane recrute. Les DDEN veillent aux bonnes conditions de vie de l’enfant. Depuis sa reprise d’activité, l’UDDEN ne compte qu’une vingtaine de membres

Conférence de presse DDEN
©Olivier Damone

L’Union des délégués départementaux de l’Education Nationale de Guyane recrute. Relancée en 2010, mais véritablement active depuis 4ans dans notre académie, cette association composée de bénévoles issus de la société civile : parents d’élèves, retraités, fonctionnaires ou salariés privés, défend les valeurs de l’école publique. Les DDEN veillent aux bonnes conditions de vie de l’enfant, à l’école et autour de l’école. Depuis sa reprise d’activité, l’UDDEN, l’union des délégués départementaux de l’éducation nationale de Guyane ne compte qu’une vingtaine de membres…alors qu’il en faudrait au moins une centaine pour siéger dans toutes les écoles du territoire. D’où cet appel lancé par le président de l’UDDEN Guyane Bernard Bissol…

Tout le monde peut être candidat, il faut avoir plus de 25 ans. Ce sont des médiateurs bénévoles qui font le lien. Actuellement nous sommes une quinzaine.

Le président de l’UDDEN Guyane Bernard Bissol…

Bernard Bissol

Les délégués départementaux de l’éducation nationale interviennent dans le cadre d’une mission officielle définie par le code de l’Education. Le rôle de cette instance peu connue est très important explique Bernard Racanière, administrateur à la Fédération nationale des délégués départementaux de l’éducation nationale et président de l’Union du Vaucluse…

Il est là pour aider. Il s'agit d'être le lien entre la municipalité, les enseignants, les parents d élèves. Une de nos missions principales est la visite d'une école par an. Nous effectuons ensuite un rapport que nous envoyons au maire. 

Bernard Racanière, administrateur à la Fédération nationale des délégués départementaux de l’éducation nationale et président de l’Union du Vaucluse…

Bernard Racanière,

Selon la charte de la DDEN "Être DDEN est aussi un acte citoyen : "c’est s’engager en investissant une partie de son temps au service de la promotion de l’école publique, de l’intérêt des enfants et  de la défense des principes républicains d’émancipation que sont la citoyenneté, la laïcité et la liberté de conscience". Les  candidatures doivent être adressées avant le 31 mars prochain. 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live