Un canot de fortune chavire au large des côtes guyanaises, six personnes repêchées par les secours

faits divers
Rescapé
©Sébastien Laporte
Les secours sont actuellement en train de repêcher des personnes dont le bateau de fortune a chaviré au large de la plage de Bourda à Montabo. Six individus ont été sauvés. D'autres auraient fui. Il y a de fortes probabilités qu'ils tentaient de débarquer de manière irrégulière sur nos côtes. 
Rescapés
©Sébastien Laporte
Impossible de dire actuellement combien d'individus étaient à bord de cette pirogue de fortune qui allait accoster sur nos côtes. Six personnes ont été secourues, cinq autres auraient fui selon un dernier bilan. Selon des sources concordantes, le canot était à la dérive au large de la plage de Bourda à Cayenne, juste derrière la résidence préfectorale. Les pompiers ont été appelés par des riverains à 6h30 ce matin. Les témoins ont dénombré les victimes. Une trentaine de personnes sont sur les lieux pour procéder à l'opération de sauvetage. 
 

"Nous avons été appelés par deux personnes qui ont vu au loin le canot chavirer. Les témoins ont pu nous dire combien ils étaient. Nous avons plusieurs services : police nationale, marine nationale, militaires et sapeurs pompiers avec tous les moyens de récupération requis. Le bilan est de six personnes secourues, trois ont été évacuées, et 5 personnes dans la nature. Nous essayons de chercher encore au large. Le bateau contournait l'îlet la Mer."

Lieutenant Colonel Jean-Albert Lama 

 
Rescapés
©Sébastien laporte
Un important dispositif de secours a été mis en place pour retrouver les personnes à bord du bateau de fortune : un hélicoptère, un avion, un drône, et les hommes de la police, la marine nationale, l'armée, la gendarmerie, les pompiers, se sont rendus sur les lieux pour tenter de repêcher les survivants. Bilan donc : six rescapés, pris en charge au CHC, le centre hospitalier de Cayenne. Parmi eux : un enfant de 34 mois. Selon le témoignage d'un des naufragés, la pirogue venait d'Oiapoque, la ville frontalière avec le Brésil, l'une des routes de l'immigration clandestine en Guyane.