Un Noël à huis clos pour les résidents des EHPAD en Guyane

coronavirus
Noël à huis clos dans les ehpad de Guyane
©Guyane la 1ère

Dans l'hexagone, les résidents des EHPAD pourront voir leurs familles sans contrainte jusqu'au 3 janvier. En Guyane, ce protocole ne sera pas appliqué, les résidents des EHPAD restent confinés mais certains établissements ont tout de même rajouté des plages horaires pour les visites.
 

Les résidents des EHPAD pourront passer les fêtes des fin d’année en compagnie de leurs proches. Ce sont les nouvelles recommandations du gouvernement annoncées samedi dernier et applicables depuis le15 décembre et ce jusqu’au 3 janvier. Ces sorties seront autorisées à titre exceptionnel avec dès le retour dans l’établissement, un test obligatoire et un isolement de 7 jours.
En Guyane, ce protocole ne sera pas appliqué, les résidents des EHPAD restent confinés mais certains établissements ont rajoutés des plages horaires pour les visites.


Le confinement dans les EHPAD de Guyane dure depuis 9 mois


Cela fait maintenant 9 mois que les portes des EHPAD sont fermées aux visiteurs. Comme ailleurs les 35 résidents de l’EHPAD Ebène sont confinés. Pour les voir, les familles doivent prendre rendez-vous et se rendre au jardin d’Ebène, la structure qui se trouve juste à côté.

Le jardins d'EBENE
©Guyane la 1ère

Depuis le début de la crise sanitaire, Ghislaine et Eugène ne voient leur maman qu’une à deux fois par mois alors qu’avant, ils pouvaient s'y rendre tous les jours, sans restriction de durée, jusqu’à 19 heures. Eugène Poléon, fils de résidente de l’EHPAD Ebène Jean-Serge Gérante :
 

 

Malheureusement c'est la vie, ce fameux virus va cesser à un moment et on pourra retrouver la famille comme avant...


Ghislaine et Eugène ont 45 minutes avec Brice, leur maman.

Brice Poléon, 96 ans
Brice Poléon âgée de 96 ans, résidente de l'EHPAD Jean-Serge Gérante ©Guyane la 1ère

A 96 ans, ces restrictions sont difficiles à vivre pour elle. Pratiquement plus de visites pour elle qui n’est résidente que depuis 14 mois. Brice Poléon, résidente à l’EHPAD Ebène Jean-Serge Gérante :
 

 

Plusieurs personnes sont désireuses de me voir mais par rapport à la situation ce n'est pas possible. C'est désagréable...

 


Ghislaine Edmund, fille de Brice Poléon :
 

 

C'est dommage on ne pourra pas fêter Noël avec elle. C'est très difficile pour elle et pour nous ... Je viens, il faut appeler, il faut prendre des rendez-vous... cela me stresse...

 

Un confinement qui isole mais protège


Contrairement à L’hexagone les sorties dans les familles ne seront pas autorisées aux pensionnaires. Une façon de les protéger de l’extérieur.
Dans cet établissement, une douzaine de salariés ont été testés positifs mais mais aucun résident n’a eu la covid 19 et grâce au maintien du confinement, aucune personne âgée en EHPAD n’est officiellement décédée de la maladie en Guyane.
La direction a décidé de rajouter une visite supplémentaire par jour : 3 au lieu de 2 à répartir entre les 35 familles. La structure s’est aussi équipée de blouses, de charlottes et de sur-chaussures : désormais les visiteurs pourront aussi se rendre au chevet de certains patients nécessitant un contact. Frédéric Targe, directeur du jardin d’Ebène, de l’Ehpad Ebène Jean-Serge gérante et de la mas Ebène :
 

Nous sommes toujours en décalage et en Guyane nous avons les chiffres qui montent . L'évolution de la situation sanitaire ne va pas être la même donc nous n'allons pas proposer ces allègements en revanche pour la période de Noël étant donné que les familles sont très en demande nous allons augmenter le nombre de visites par jour...


Il n’y aura pas non plus de grand repas festif cette année avec les familles et les résidents dans l’ehpad/ les fêtes auront lieu à huis clos avec le personnel renforcé pour l’occasion. La covid-19 aura décidément éloigné bien des familles. Brice espère que cette crise sera rapidement maîtrisée pour enfin retrouver les siens.

Ehpad : huis clos pour Noël.