guyane
info locale

Un satellite japonais endommagé durant son transport vers la Guyane

sciences
Arrivée du satellite BRIsat en Guyane
C’est sur ce type d’avion cargo que sont transportés les satellites vers la Guyane : ici, l’arrivée du satellite indonésien BRIsat le 9 mai 2016 à l’aéroport Félix Eboué ©Arianespace, mai 2016
Le container dans lequel voyageait un satellite japonais de la société SkyperfectJSAT s’est "déformé" selon Arianespace ce qui l'a "endommagé". Prévu à la mi-juillet, le vol 231 d’Ariane 5 a été reporté à fin septembre.
Le 26 mai 2016, quand le nez de l’avion cargo s’ouvre sur le tarmac de l’aéroport Félix Eboué, les ingénieurs japonais ont une très mauvaise surprise : le container spécial dans lequel leur satellite a voyagé s’est déformé pendant le vol entre le Japon et la Guyane. A l’intérieur, le satellite japonais est sérieusement endommagé, vraisemblablement suite à un problème de pressurisation du container. L'incident est resté confidentiel, selon nos informations, le client japonais ayant demandé la plus grande discrétion dans cette affaire. Sollicitée par Guyane Première radio, la société européenne de lancement a confirmé, lundi 19 juin en exclusivité, qu’« une anomalie était apparue lors du transport, et que « le container s’était déformé, endommageant le satellite ». Arianespace précise que « des analyses sont en cours  du côté de SkyperfectJSAT», le principal opérateur japonais de satellites.
 

Pas de lancement pendant plus de deux mois au CSG

Selon plusieurs sources expertes, les équipes guyanaises d’Arianespace sont responsables du transport du satellite seulement à partir de son débarquement sur le tarmac de l’aéroport. Actuellement conservé dans une salle blanche au CSG, le satellite de télécommunications de SkyperfectJSATdevrait retourner au Japon le 12 juillet pour réparation. Résultat de cet incident : il n’y aura pas de lancement pendant plus de deux mois au CSG. Le dernier en date étant le vol 230 le 18 juin, le prochain inscrit au programme est le vol 232, le 24 août, avec deux satellites Intelsat à bord d’une Ariane 5. Quant au vol 231, il devait mettre sur orbite la charge utile endommagée et le satellite indien Gsat 18 à la mi juillet avec le lanceur lourd européen. Arianespace « envisage de reprogrammer ce vol à la fin du mois de septembre, pour l’Inde et l’Australie ». Selon nos informations, les deux passagers seront GSat 18 et l’australien Sky Muster-2, pour remplacer le satellite japonais abîmé.