Une candidate aux élections territoriales placée sous contrôle judiciaire

faits divers
Juliette Daniel
©DR

Juliette Daniel, 2ème sur la liste du président sortant Rodolphe Alexandre pour le Haut Maroni a été placée sous contrôle judiciaire ce 3 juin. Les faits suspectés sont en rapport avec l'aide au séjour irrégulier, travail dissimulé et plusieurs infractions en lien avec le droit à l'environnement. 

Juliette Daniel, placée en deuxième place sur la liste du président sortant Rodolphe Alexandre dans la section Haut Maroni, responsable d'un site touristique à Maripasoula, avait été mise en garde à vue le 1er juin. 

Les faits qui lui sont reprochés sont en rapport avec l'aide au séjour irrégulier, travail dissimulé et plusieurs infractions en lien avec le droit à l'environnement.

Une opération de lutte contre le travail illégal

Cela fait suite à une opération de lutte contre le travail illégal menée sur réquisition du parquet de Cayenne le 19 mai dernier au Tolinga Lodge sur l'Inini non loin de Maripasoula.

Le procureur de la république, Samuel Filniez a précisé à la presse : 

Au cours de cette opération , un certain nombre de faits pénalement qualifiables ont été constatés... un élevage de tortues charbonnières, une espèce animale non domestique dont la détention est irrégulière... des personnes sans titre de travail, sans titre de séjour sur le territoire français... du matériel susceptible d'être mis en lien avec des activités illégales, notamment la détention illicite d'un corps de pompe et des activités de travail dans le corps de l'établissement sans que les personnes aient été déclarées...

C'est un groupe spécial d'intervention pour l'orpaillage illégal qui a opéré dans cette affaire.

Un placement sous contrôle judiciaire

La garde à vue de Juliette Daniel a pris fin ce 3 juin. Elle a quitté la gendarmerie de la Madeleine, à Cayenne, a confirmé son avocat, Maître José Lobeau.

Placée sous contrôle judiciaire, Juliette Daniel a l'interdiction de quitter le territoire guyanais, et de se rendre au Tolinga Lodge. Elle doit s'acquitter d'une amende de 1500 € et doit se rendre une fois par semaine à la gendarmerie de son lieu de domicile. 

Juliette Daniel est convoquée le 19 octobre prochain au tribunal de proximité de Saint-Laurent-du-Maroni.