Une collaboration entre les autorités surinamaises et françaises pour lutter contre les barges d'orpailleurs

environnement
Le fleuve Maroni
Le fleuve Maroni ©Franck Leconte
Agir ensemble contre les barges d’orpailleurs sur le fleuve Maroni, l'objectif du gouvernement surinamien et des autorités françaises. Une initiative de l'Etat surinamiens. 
Le Suriname affiche sa volonté d’en finir avec les barges d’orpailleurs sur le fleuve Maroni. Comme annoncé débuté septembre à Saint-Laurent-du-Maroni, le nouveau gouvernement surinamais a réuni les propriétaires de ces embarcations, du moins ceux qui ont été identifiés, pour leur signifier qu’ils avaient jusqu’au 24 novembre pour stopper leur activité. Une annonce doublée d’une mission sur le terrain, effectué du 9 au 12 novembre avec des représentants français.

Nous avons recensé 22 barges alors qu'auparavant il y en avait une quarantaine

Antoine Joly, ambassadeur de France au Suriname


Comme le confirme Antoine Joly, ambassadeur de France au Suriname, joint ce vendredi 27 novembre par téléphone à Paramaribo par Sébastien Laporte.
 

Antoine Joly : Lutter contre les barges d'orpailleurs


Une prochaine mission aura lieu en décembre. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live