L'Autorité de la concurrence déclenche une enquête sur des pratiques d’importation de matériel d’assistance respiratoire à destination de la Guyane

coronavirus
Appareils respiratoires
L’Autorité de la concurrence vient de terminer une enquête relative à des pratiques d’importation exclusive dans le secteur du matériel d’assistance respiratoire à destination des hôpitaux en Guyane et aux Antilles.
Dans le contexte très tendu de préparation des stocks médicaux nécessaires à la Guyane, avant que le nombre de cas de Covid-19 n’atteigne des niveaux plus élevés, un importateur a saisi il y a une semaine l’Autorité de la concurrence.

Cette entreprise ne pouvait plus s’approvisionner en masques de ventilation artificielle, auprès de la filiale française de son fournisseur, Fisher and Paykel. Il était systématiquement redirigé depuis quelques semaines vers un distributeur agréé, Cadmed Inc, dont le siège est situé aux Etats-Unis.

Stanislas Martin, rapporteur général de l’Autorité explique : 
"Cela mettait les importateurs guyanais face à une exclusivité de fait, en les privant de la possibilité de mettre en concurrence Cadmed Inc. avec la filiale métropolitaine de Fisher & Paykel et de faire jouer la concurrence sur les prix, sur les délais de livraison - qui est un facteur de concurrence particulièrement important en ce moment, on le comprendra - et sur les frais d'approche. L'Autorité de la concurrence a immédiatement ouvert une enquête compte tenu notamment de la sensibilité des produits concernés, particulièrement en ce moment, puisque ce sont des produits qui sont utiles à la ventilation des patients en réanimation, comme par exemple des masques de ventilation artificielle. Dans le cadre de cette enquête, nous avons contacté la filiale française de Fisher & Paykel qui s'est montrée immédiatement très réactive et coopérative. Elle a décidé de clarifier ses conditions commerciales et donc de reprendre ses livraisons à destination des Antilles et de la Guyane".

L’Autorité de la concurrence précise que Fisher and Paykel vend des consommables et non des appareils spécifiques, il doit donc exister des alternatives pour les importateurs en Guyane et aux Antilles, ne seraient-ce que les consommables fournis par le fabricant de l’appareil lui-même.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live