Une étude pour mieux comprendre la santé mentale : 900 personnes interrogées

santé
Santé mentale
©francetvinfo

La Guyane est le 93ème territoire à se soumettre à un test qui permettra par la suite de mieux appréhender la maladie mentale au niveau mondial.  Au total 900 questionnaires doivent être soumis à des personnes de toutes origines sociales. La santé mentale, un sujet tabou, délicat à appréhender.

Depuis le mois de mars, une enquête a lieu sur le territoire de la CACL. La Guyane est le 93ème territoire à se soumettre à ces questions qui permettront par la suite de mieux appréhender la maladie mentale au niveau mondial. Des milliers de personnes dans plusieurs pays ont déjà répondu à ces questions depuis 20 ans. 900 questionnaires au total doivent être soumis à des personnes de toutes origines sociales. La santé mentale, un sujet tabou, délicat à appréhender. Mais finalement les Guyanais se sont plutôt prêtés au jeu.

Questions/réponses

Mettre fin à ses jours, le signe d’une démence sinon celui d’une souffrance... Logique donc que le questionnaire donné au panel de volontaires propose de répondre à cette question, d’ailleurs beaucoup se prêtent au jeu, sans rechigner bien au contraire. 

Les questions n'ont pas été gênantes. pour une fois à part j'ai trouvé du monde à qui parler à part mon frère. Sinon cela m'a appris beaucoup de choses. 

Mizaque Laparra agent de sécurité / participant de l’étude

 

La santé mentale en questions

L’occasion donc de se livrer : il ne s’agit pas d’interner qui que ce soit, mais bien de comprendre l’approche des uns et des autres concernant les pathologies mentales.

C'est confidentiel anonyme, il n'y a pas de bonnes et de mauvaises réponses. Le plus important est de savoir quelles représentations nous rencontrons en terme de santé mentale

 Alexandra Barranco psychologue au CHC

 

1er territoire

Et finalement c’est quoi être fou ?! La folie, l’instabilité, cet espace de fragilité interdit, tabou chez les adultes qui se doivent d’être responsables et dignes dans la société ! Depuis 20 ans qu’existe l’étude, la Guyane est le premier territoire à mener cette enquête depuis l’apparition du covid dans le monde. Une situation inédite. Ce sont les personnes diagnostiquées qui devraient bénéficier d’un meilleur traitement de leur trouble. 

On a été très agréablement surpris de voir les gens participer. L'idée est de mieux appréhender les représentations pour s'adapter à la santé mentale et aux troubles psychiques. 

Joanna Pavie, coordinatrice du conseil intercommunal de la santé mentale à la CACL

« Avez-vous dans votre entourage une personne concernée par la maladie mentale ? » OUI, c’est la réponse qui revient le plus souvent… ce mal être pathologique n’est finalement pas si étranger à chacun…Les étudiants de l’IFSI de Guyane ont activement participé. Ce sont eux qui interrogeaient gratuitement la population partout sur le territoire de la cacl ces dernières semaines. Fin de l’étude le 30 juin, restitution des résultats prévue en octobre prochain.

►Retrouvez la version vidéo :

Santé mentale : le point en Guyane.