Une nouvelle dénomination pour les variants du Covid-19 pour éviter une forme de discrimination

coronavirus
Illustration covid-19
©leo2014 - Pixabay

En finir avec une certaine forme de discriminination, faciliter les prononciations tel est l'objectif de l'OMS qui préconise de renommer les différents variants du covid-19 recensés dans le monde et jusqu'alors identifiés par le nom du pays où ils émergent. Ils seront nommés selon l'alphabet grec.

Les variants du Covid-19 auront désormais des dénominations de l'alphabet grec. Outre, peut-être, une plus grande facilité à pouvoir les dire ou les retenir, cela évitera surtout les discriminations qui ce sont faites jour ces derniers mois, ostracisant ainsi des populations entières.

Nouvelles dénominations des variants les plus courants du covid-19

Ces recommandations émanent d'un groupe d'experts réunis par l'Organisation Mondiale de la Santé.. Le variant britannique s'appelle désormais Alpha. Le variant africain devient Beta. Pour le variant indien, jugé préoccupant, il faudra dire Delta ou Kappa et le variant brésilien qui circule majoritairement en Guyane (86% des cas recensés) prend la lettre Gamma
 

Pour éviter la stigmatisation des populations

Les passagers en provenance de Guyane, du fait de la forte circulation du variant dit "brésilien" sur le territoire, ont fait les frais de cette stigmatisation. Il en est question depuis le mois d'avril.  Les mesures de régulation spéciales mises en place à leur arrivée à l'aéroport d'Orly dans l'hexagone leur a fait subi un traitement jugé discriminatoire. Une situation très mal vécue qui a entraîné une riposte citoyenne sous la forme d'une pétition. 

A l'exemple de la mésaventure vécue par cette passagère en provenance de Guyane au moment de la récupération de ses bagages :

Témoignage d'un internaute
©Internaute