guyane
info locale

Une première et un record pour Ariane 5, après un lancement à suspens

sciences
VA214 Ariane 5
Décollage d'Ariane 5 V214, 25 juillet 2013. ©D.R
Ariane 5 a lancé samedi deux satellites, après trois reports de tir. Avec 10 tonnes et 730 kilos sous la coiffe, la fusée a battu son record de poids de charges utiles envoyées dans l'espace. L'un des satellites est entièrement dédié à une banque, une première mondiale selon Arianespace.  
Jusqu'au bout du suspens : le deux-cent trentième vol de la famille Ariane a décollé à 18H38, heure de Guyane, juste avant la fin de la fenêtre de lancement suite à deux interruptions de chronologie, samedi au Centre Spatial Guyanais. "Il a fallu s'y reprendre à deux fois pour ouvrir et fermer un clapet sur l'Etage Principal Cryotechnique (EPC)", a indiqué à Kourou devant la presse Stéphane Israël, le pdg d'Arianespace. "C'est comme au football, ce qui compte, c'est de marquer avant la fin, c'est ce qu'on a fait", a t-il ajouté. Un ouf de soulagement pour les équipes du CSG, qui avaient déjà eu à faire face à trois reports de lancements depuis le 8 juin, deux pour des raisons techniques, le troisième vendredi en raison de conditions météorologiques défavorables.

Samedi, vingt-neuf minutes après le décollage, Ariane a mis sur orbite le satellite Echostar XVIII, conçu pour diffuser pendant quinze ans des programmes de télévision à haute définition sur les Etats-Unis, l'Alaska, et Hawaï, pour le compte de l'opérateur américain Dish Network, selon Arianespace.

Treize minutes après, c'était au tour de BRIsat d'être mis sur orbite de transfert géostationnaire. Ce satellite est le premier au monde à être entièrement dédié à une banque, selon Arianespace. Il s'agit de la "Bank Rykyat Indonesia", une banque indonésienne qui compte 53 millions de clients. Prévu pour fonctionner quinze ans, BRIsat doit permettre de sécuriser les communications bancaires pour plus de dix mille six-cents agences et près de deux-cents trente sept mille équipements de transactions électroniques sur l'archipel indonésien. 

La course à la performance

Ce lancement est le troisième succès de l'année et le soixante-douzième succès consécutif pour Ariane 5. Il marque aussi un record quant au poids des charges utiles lancées dans l'espace par une Ariane 5 de type "ECA", la plus puissante de la gamme Ariane. Il y avait samedi 10 tonnes et 730 kilos sous la coiffe du lanceur, dont 6,3 tonnes pour Echostar XVII et 3,5 tonnes pour BRIsat, plus quelques centaines de kilos d'autres équipements. Le record précédent était de 10 tonnes et 500 kg, réalisé lors du vol 212 en février 2013.
 
"Le prix du lanceur n'augmente pas, mais sa performance augmente donc cela veut dire que le prix du kilo mis en orbite décroit : c'est important dans le contexte de forte concurrence où nous sommes, c'est un moyen d'être toujours plus compétitifs", a expliqué à Kourou Stéphane Israël, le pdg d'Arianespace, peu après le lancement."Nous visons une augmentation de performance de 300 kgs d'ici 2018", a t-il ajouté.

Le prochain lancement au CSG - le 6ème de l'année - est prévu le 24 août avec deux satellites de la société Intelsat, selon Stéphane Israël. L'objectif affiché par Arianespace est de réaliser onze à douze lancements cette année à partir de la base spatiale de Kourou, y compris les petits lanceurs Vega (deux prévus d'ici fin 2016) et le lanceur moyen russe Soyouz (deux vols déjà réalisés).
Publicité