Les verts reconnaissent l'action des collectifs citoyens en Guyane et revendiquent leur complémentarité

politique
Michel Dubouillé, secrétaire général de Guyane Ecologie les Verts
Michel Dubouillé, secrétaire général de Guyane Ecologie les Verts ©Elisa Geneviève
Quelle est la place des partis politiques face à la montée en puissance des collectifs de citoyens? Question posée à Michel Dubouillé, secrétaire général de Guyane Ecologie les Verts. Une place prépondérante selon l'homme politique au service de la Guyane devant les partis politiques désavoués.

La nature a horreur du vide les collectifs se sont créés, ont émergé et ont bousculé les politiques. On le voit bien en 2017. Les collectifs ont rejeté les grands élus dans le cadre des négociations avec l'état. Cela a été un combat avec l'état, les collectifs et ensuite sont revenus sur la table des discussions, les politiques...


Michel Dubouillé part d'un constat historique celui du mouvement social de mars-avril 2017 pour étayer sa conviction de l'utilité et de la place effective des collectifs citoyens de Guyane pour mener l'action publique qu'il s'agissent, pour les principaux, de Trop Violans, Or de Question ou de Guyane Mayouri Santé. Il fustige les partis politiques qui mènent une politique au jour le jour et électoraliste. Actuellement, il estime qu'il faut revoir cette vision de la gestion publique, les citoyens n'en veulent plus. Les militants de Guyane Ecologie les Verts accepte sans contestation le rôle des collectifs avec lesquels ils travaillent en totale complémentarité.

L'interview complète d'Olivier Damone.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live