Visite ministérielle : crise sanitaire, plan de relance, lutte contre l'orpaillage illégal, spatial, un programme chargé pour Sébastien Lecornu

gouvernement
Le ministre des outre mer Sébastien Lecornu
©Ludovic Marin/AFP
Sébastien Lecornu arrive en Guyane ce vendredi pour une visite de cinq jours. Une visite ministérielle avec en toile de fond, la crise sanitaire, la relance économique et la lutte contre l’orpaillage clandestin. Le ministre des Outre-mer traitera de dossiers brûlants.

Sébastien Lecornu le ministre des Outre-mer, restera cinq jours en Guyane. Cinq jours sur le terrain, au cœur des réalités guyanaises pour une visite au pas de charge. C’est la deuxième fois que le ministre vient en Guyane en tant que ministre des Outre-mer. Il avait accompagné en juillet 2020, le Premier ministre Jean Castex et Olivier Véran le ministre de la Santé.

Crise sanitaire

Hôpital de Cayenne
Hôpital de Cayenne ©Claire Marine Seles

Sébastien Lecornu arrive dans un contexte sanitaire difficile : situation tendue dans les hôpitaux, faible couverture vaccinale, refus de l’obligation vaccinale. Le taux d’incidence en Guyane le jeudi 23 septembre était de 494 pour 100 000 habitants, 30 % seulement de la population est vaccinée. Une situation inextricable, à laquelle sera confronté le ministre des Outre-mer. Il se rendra en effet au Centre hospitalier de Cayenne dès ce lundi. La matinée sera consacrée à la visite du CHC, avec notamment un arrêt prolongé aux Urgences et une rencontre avec les personnels. Il devrait aborder, la question du futur CHU. En 2025, en effet, la Guyane disposera d’un Centre hospitalier universitaire. Il reposera sur les hôpitaux de Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Kourou et les 17 centres délocalisés de prévention et de soins.

Bilan France Relance

Hôtel territorial
Hôtel territorial

Dans l’après-midi, il devrait dialoguer avec les acteurs du monde économique afin d’évoquer les mesures de France relance. Selon un bilan paru en mai dernier, les entreprises guyanaises ont bénéficié de 396 M€ d’aides économiques d’urgence, dont : 190 M€ de prêts garantis par l’Etat (PGE) ; 45 M€ d’indemnisation au titre de l’activité partielle; 80 M€ d’indemnisation au titre du fonds de solidarité 80 M€ de report de charges fiscales et sociales. En outre, en mars dernier 250 millions d’euros ont été injectés dans l’économie après la signature de l’accord régional de relance entre la Collectivité territoriale de Guyane et le gouvernement. La signature d’un nouvel accord territorial est prévue le 27 septembre avec la CTG.

Des mesures pour structurer l'orpaillage légal

Le 26, le ministre se rendra à Maripasoula, à la rencontre des soignants de cette petite commune du fleuve. L’occasion d’évoquer la lutte contre l’orpaillage clandestin. Sébastien Lecornu plaide pour une meilleure structuration de la filière légale. "Pour une terre d’or extraite légalement vous avez 10 tonnes extraites illégalement" a-t-il indiqué. 

 

ELA 4, le futur du CSG

Ariane 6
©DR

Enfin le 28, dernier jour de visite, le ministre se rendra à Kourou inaugurer le site ELA 4 au Centre spatial guyanais. Après 8 années de travaux, le chantier titanesque de la zone de lancement 4 est terminé. ELA 4 accueillera Ariane 6,