publicité

158 infractions routières enregistrées aux abords des établissements scolaires

Une opération de contrôle des comportements routiers s’est tenue ce vendredi 13 avril aux abords de douze établissements scolaires. 78 gendarmes des différentes unités de la Martinique ont relevé 158 infractions au cours de cette intervention qui a duré trois heures.

© Gendarmerie
© Gendarmerie
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Une opération coordonnée de sécurité routière ciblant principalement les usagers aux abords des emprises de l'Éducation nationale a été réalisée, vendredi 13 avril, par l'ensemble des unités de gendarmerie de la Martinique. L'action du jour concernait aussi les usagers de "deux-roues motorisés". Ils ne représentent que 2 à 3% des véhicules en circulation, mais ont été impliqués dans 45% des accidents corporels de la circulation en Martinique en 2017.

Des contrôles ciblés


De 06h30 à 09h30 les militaires ont déployé leur dispositif autour de 12 collèges et lycées de Sainte-Marie, de Saint-Pierre, de Trinité, du Lorrain, de Schoelcher, de Saint-Joseph, de Ducos et de Rivière-salée. Les deux-roues sont nombreux aux abords des établissements scolaires. 

Beaucoup d'infractions routières relevées

Au bilan 158 infractions ont été relevées :
-13 défauts de permis de conduire
- 5 défauts d'assurance
- 34 non ports de la ceinture de sécurité
- 4 non ports du casque
- 39 usages du téléphone tenu en main
- 15 non respects de l'arrêt absolu imposé par un panneau stop
- 2 vitesses excessives au regard des circonstances
- 46 infractions diverses (règles administratives et équipement des véhicules)
Au cours de cette opération, 22 véhicules ont été immobilisés.
opération de contrôle routier vendredi 13 avril 2018 © Gendarmerie
© Gendarmerie opération de contrôle routier vendredi 13 avril 2018

"Les gendarmes vont encore renforcer les contrôles"

Les militaires soulignent une nouvelle fois le nombre élevé de non-ports de la ceinture de sécurité que ce soit aux places avant ou arrière des véhicules. En 2017, sur les 20 usagers de la route qui ont perdu la vie en zone gendarmerie, 7 ne portaient pas la ceinture de sécurité, ce qui leur a malheureusement été fatal.
"Cette situation est clairement inacceptable. Les gendarmes vont encore renforcer les contrôles en la matière dans les jours à venir et il n’y aura aucune indulgence au regard des drames humains que cela représente à chaque fois" précise le chef d'escadron Aristide Vignocan.  
1 523 656 647

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play