17 ans après, les familles honorent encore et toujours les victimes du crash aérien de 2005 au Venezuela

accidents
Famille des victimes
Une partie des membres de l'Avca à Saint-Joseph. ©Daniel Betis
Pour la 17e année, l’Association des Victimes de la Catastrophe Aérienne du 16 août 2005 (l’AVCA) n’oublie pas les 152 martiniquais morts dans cette tragédie. Sa double commémoration s'est déroulée ce mardi 16 août 2022 à Saint-Joseph et Fort-de-France.

Il y a 17 ans, 152 martiniquais de retour de vacances au ¨Panama, disparaissent dans la catastrophe aérienne du 16 août 2005 à Machiques au Vénézuela. Les familles sont dans l'expectative et attendent des autorités compétentes la vérité sur ce drame.

Ce mardi 16 août 2022, l'hommage commence par du sport au stade de Saint-Joseph.

Tout au long de la matinée, la présidente Rose Marie Taupin-Pélican met en exergue la nécessité de ne pas oublier ces 152 victimes du crash aérien du 16 août 2005.

11 heures, sous le chapiteau posé près de la stèle près du stade, les familles et les amis se recueillent.

Le premier adjoint au maire de Saint Joseph, Claude Adèle, rappelle l’importance de cette journée et le soutien de la ville à l’association.

Famille de victimes crash 2005
Le public devant les 152 cœurs posés en face de la stèle à Saint-Joseph. ©Daniel Betis

Manifestation en paroles et musique

Les artistes sont venus encourager les parents et leur donner la force de regarder demain. Jabniel Jean a déclamé son texte de "152 lumières".

Mais oui ! mais nous pouvons guérir nos blessures . J'entends dire comment ? Toujours par amour, car nos 152 lumières nous laissent par leurs présents sur cette terre de l’amour, alors demeurons ces êtres d’amour.

Jabniel Jean
crash Avca
Simone Joachim-Arnaud ©Daniel Bétis

Simone Joachim-Arnaud a présenté son texte en souvenir de son fils disparu...

Hélas nous nous sommes résignés pour ne pas vous oublier, nous avons gravé en lettres d'or toujours cette tragédie dans nos mémoires.

Simone Joachim-Arnaud

Puis Franky Joseph, le penseur des temps modernes, chante "Panama mwen tombe" et "Eloi".  L'écrivain Judes Duranty et N’Kidy de son nom Alex Lauréat déclament à leur tour.

Après ce moment artistique à la fois convivial et émouvant, la présidente de l'association l'AVCA Rose-Marie Taupin-Pélican et Claude Adèle, déposent deux gerbes devant la stèle à Saint Joseph.

Familles des victimes de 2005
L'adjoint au maire de Saint-Joseph Claude Adèle, et la présidente de l'AVCA Rose-Marie Taupin-Pélican. ©Daniel Bétis

En 2014, Rose Marie Taupin-Pélican, présidente de l’AVCA, sollicite le journaliste-écrivain-compositeur Serge Bilé afin d’écrire une chanson pour honorer la mémoire des victimes du crash. Sur une musique de Renaud Rinto, Serge Bilé élabore les paroles et rassemble une quinzaine d’artistes et de personnalités pour interpréter la chanson.

Il a fallu déployer pour les enregistrements de la chanson et du clip une armada de bénévoles (musiciens, ingénieurs du son, cameramen, monteurs) en Martinique, en Guadeloupe, à Paris, à Montréal, et à Abidjan. Tous ensemble, nous avons essayé d’exprimer notre solidarité et celle en particulier de la Martinique avec les familles des 152 passagers martiniquais qui ont péri dans cet horrible accident le 16 août 2005. La Sacem Martinique a été mise à contribution pour trouver un accord avec l’AVCA pour que les droits d’auteurs soient reversés directement à l’association des familles des victimes

Serge Bilé - auteur de la chanson on n'oublie pas