200 personnes manifestent dans les rues de Fort-de-France pour soutenir 7 militants poursuivis pour violence

justice
justice
200 personnes ont manifesté dans les rues de Fort-de-France, mercredi 3 juin 2020 ©Martinique la 1ère
Le procès des "7 d’Océanis" ne s'est pas tenu ce mercredi 03 juin 2020 au Tribunal Correctionnel de Fort-de-France. Les prévenus et des militants d'associations diverses ont entamé une marche de la Maison des Syndicats au palais de Justice. Tous sont repartis dans le calme.
À l'appel du "komité 13 janvier 2020", deux cents personnes environ sont venues soutenir les 7 prévenus qui étaient initialement convoqués pour leur procès. Les 7 militants sont poursuivis pour violences au centre commercial Océnis du Robert le 23 novembre dernier.

Militants et manifestants ont entamé une marche ce mercredi à 7 heures de la maison des syndicats au palais de justice de Fort-de-France. L'institution judiciaire était totalement fermée ce matin.

Les manifestants se sont installés devant les grilles du parquet, ou chants et prises de parole se sont succèdées.

Voir les premières images de la manifestation des 7 activites et de diverses associations dans les rues de Fort-de-France. images : Claude Gratien et Sophie Lonété.
On a pu noter les présences de Garcin Malsa et de Olivier Berisson. Plus tôt dans la matinée Marcelin Nadeau, Francis Carole et Gilbert Couturier sont également venus soutenir les 7 activitses. Ce sont les représentants politiques venus ce mercredi matin alors que Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM, avait annoncé sa présence aux côtés des prévenus. 

Les manifestants ont également marqué une minute de silence, genoux à terre et poing levé en hommage à Georges Floyd, afro-américain décédé le 25 mai 2020, après que l'officier de police de Minneapolis Derek Chauvin se soit agenouillé sur son cou pendant au moins sept minutes.
Mobilisation en soutien aux 7 activistes d'Océanis, hommage à Georges Floyd
©Sophie Lonété

Pour l'heure les 2 avocats de la défense n'ont pas obtenu ce qu'ils voulaient. A savoir les dates, d'une part pour le renvoi du procès des 7 activistes d'Océanis, mais aussi pour la "citation directe" dont fait l'objet le préfet de Région, Stanislas Cazelles.

Les manifestants sont restés jusqu'à midi devant les portes du palais de justice avant de repartir vers la maison des syndicats puis de se disperser.

La mobilisation de ce mercredi 3 juin 2020 a donc été pacifique. Il faut dire que même si un important dispositif de sécurité avait été mis en place autour du Tribunal, il n'y avait aucun gendarme ou policier devant les grilles du Palais de Justice.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live