publicité

Menaces de mort sur les otages

Les quatre otages français détenus au Mali par Al Quaeda Maghreb sont menacés de mort. Selon l’organisation terroriste, une intervention française au Nord du Mali mettrait leurs vies en danger.

  • Maité Koda
  • Publié le , mis à jour le

Ils sont détenus depuis deux ans. Les quatre otages français, dont le martiniquais Thierry Dol, ont été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit au Nord du Niger. Un enlèvement revendiqué par Al Quaeda Maghreb (Aqmi).

Après avoir diffusé début septembre une vidéo des otages, faisant office de preuve de vie, l’organisation terroriste a envoyé un communiqué à leurs familles, repris par le site Sahara médias. Selon ce dernier, la situation dans laquelle se retrouvent les quatre Français depuis de si longs mois n’est autre que la résultante du comportement des autorités françaises. "C’est le gouvernement français lui-même qui a (…) mis en risque la vie de ses otages et continue d’en faire de même", affirme le communiqué qui dénonce également "l’attitude irresponsable du gouvernement et son refus d’entrer en contact avec [eux]".

Appelant les familles à médiatiser le sort des leurs proches, Aqmi assure par ailleurs que "le temps qui passe constitue une menace pour al santé et la vie de ces otages".Des vies menacées directement, toujours selon les terroristes, par l’intervention de la France au Nord Mali "une action de folie".

Les preneurs d’otages mettent une pression supplémentaire sur la France qui envisage, avec les forces africaines, une intervention au nord Mali. Depuis six mois, cette partie du pays est aux mains de groupes armés jihadistes. Le montant de la rançon serait fixé à 100 millions d’euros.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play