L’opposition à l’épandage aérien s’organise

politique
Bananaraie
©CC-BY-SA Fil de fer via FlickR
Garcin Malsa, maire et conseiller général , écologiste de Sainte-Anne incite tous les opposants guadeloupéens et martiniquais à faire front contre l’épandage aérien dans les bananeraies.
A la veille d’une éventuelle reprise de l’épandage aérien autorisée par la préfecture mais sans l’adjuvant polémique " banol", les écologistes et les militants indépendantistes prétendent préparer une opposition plus virulente.

L’épandage aérien est pour l’instant suspendu quelques semaines après la décision du tribunal administratif.Garcin Malsa, maire et conseiller général écologiste de Sainte-Anne veut occuper le terrain avec ses partenaires.

Cette fois, le sujet risque d’être exposé devant le parlement européen, car les anti épandage qui mènent campagne depuis juillet dernier, comptent sur le soutien du député européen JEAN-JACOB BICEP, du groupe Europe Ecologie les Verts (EELV) de passage en Martinique.

Garcin Malsa et les écologistes de l’assaupamar, doivent indiquer ce lundi matin au Lamentin la méthode qu’ils envisagent d’adopter pour se faire mieux entendre.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live