Le retour de l'eau prévu sur les terres du sud

agriculture
eau
©CC-BY Semio via FlickR
En colère depuis le 30 octobre dernier, les maraichers des communes de St-Anne et du Vauclin attendent le retour de l'eau dans les robinets ce jeudi, comme promis par le conseil général à l'issue d'une rencontre entre les personnes concernées.
"Il y a eu une défaillance au niveau de la circulation de l’information transmise par le Conseil Général" tempêtent les maraichers. Ces femmes et ces hommes qui ne vivent que du produit de leurs récoltes sont en colère depuis la semaine dernière. Pourquoi?  à cause d'une rupture de l'alimentation en eau potable pour certains d’entre eux, en particulier dans les communes du Vauclin et de Sainte-Anne.

Le conseil général promet le retour immédiat de l'eau

Le Conseil Général, chargé de l'acheminement de l'eau agricole rappelle que la pénurie est la conséquence des travaux de maintenance sur la station de la Manzo. 

Le Président de la Commission Agriculture du Conseil Général a souhaité rencontrer les maraichers du sud de la Martinique pour leur annoncer le retour du précieux liquide ce jeudi. Mais les maraichers sont à peine rassurés, "c'est une catastrophe" se plaint Maryse, agricultrice à Sainte-Anne, "j'ai déjà perdu 8 000 plants de laitue depuis la semaine dernière, qui va me les rembourser?" 

Le Conseil Général s’est engagé au rétablissement de la distribution en eau car les travaux de maintenance entrepris sur les installations de la station Manzo devraient se terminer à cette date grâce à un doublement des cadences de travail. 
 

Les mesures arrêtées

A l'issue d'une rencontre de franches explications, le Conseil Général et les maraîchers se sont entendus sur :  
 
- La mise en place, dès le 8 novembre, de visites de  contrôle des exploitations 
concernées par 4 techniciens afin de faire un état des lieux des préjudices subis.

 - La programmation d’une visite de terrain dès la semaine prochaine par une 
délégation d’élus.

 - La mise en œuvre d’une distribution tournante sur les différentes zônes 
géographiques pour permettre aux maraîchers en bout de réseau (notamment 
Marin, Sainte-Anne et Vauclin) d’être alimentés en eau pendant les périodes critiques.
 
 - La mise en œuvre, à l’avenir, de réunions d’information régulières et d’une 
communication directe et individuelle entre le Conseil Général et les maraîchers. 
 
Les techniciens ont précisé aux maraichers que les travaux de maintenance de la station Manzo, nécessitent l’arrêt total de l’installation. Ils sont programmés pendant la  période d’hivernage.
L’absence exceptionnelle de pluie des dernières semaines, pendant l’arrêt de la station Manzo, explique la pénurie d’eau des derniers jours. 
 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live