publicité

Incidents lors de la conférence de B.Cyrulnik

Manifestation intempestive lors de la conférence consacrée à la résilience samedi dernier à Fort de France en présence de Boris Cyrulnik, le célèbre neurologue et apôtre de la résilience.

  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Il fallait s'y attendre, il n'est guère simple d'aborder un tel débat sans passion. Les organisateurs de la conférence consacrée à la résilience, en présence du neurologue Boris Cyrulnik, entouré du professeur Aimé Charles Nicolas ou de l'universitaire Jean Bernabé, ont eu du mal à maîtriser des manifestants qui prétendent que les questions essentielles sont en suspens. "Payez d'abord" a t-on entendu dans la salle de l'université.

Les organisateurs avaient un objectif : "apaiser les tensions, faciliter les échanges au sein de la population". Peine perdue, des militants contre l'épandage aérien et ceux qui défendent des thèses anti colonialistes n'ont pas laissé passer l'occasion de dire qu'il fallait d'abord que les blancs créoles ( békés) affrontent les drames du passé et d'aujourd'hui avant d'inviter à la résilience."
Des comportements d'aujourd'hui, viennent tout droit de la société esclavagiste que fut jadis la Martinique", ajoutent certains spectateurs, ravis de l'intervention intempestive des manifestants.

D'autres ont exprimé leur point de vue avec véhémence face notamment à  Roger De Jaham, un dirigeant d'entreprise à la retraite, qui s'est mis en tête de réconcilier, nègres, békés, chabins, mulâtres, indiens et autres...

La conférence a fait salle comble, elle fut de haut niveau mais on retiendra aussi que les tensions dans la société martiniquaise restent fortes.

Regardez ces échanges un peu tendus à l'occasion de cette conférence.
Incidents durant la conférence sur la résiliation

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play