La préfecture suspend la procédure d'expulsion de la mère haitienne

justice
La mobilisation autour de la situation de cette jeune femme a peut-être conditionné l'attitude de la préfecture. Le représentant de l'état suspend la procédure d'expulsion visant  cette mère de famille haîtienne.
Sur les conseils de son avocat, elle avait décidé de ne pas répondre à la convocation de la police ce mercredi après-midi. Cette haîtienne de 30 ans, mère d'un bébé de deux mois, en couple avec un martiniquais, peut rester, pour l'instant, à la Martinique. "Le temps", dit-on dans l'entourage du préfet, "de prouver que sa situation privée est bien réelle". autrement dit qu'elle fasse la preuve que le bébé est bien né à la Martinique et qu'elle s'en occupe vraiment.

Cette affaire a suscité l'émotion, notamment de l'union des femmes, mais il convient de préciser que la jeune mère haîtienne est arrivée en situation irrégulière à la Martinique le 29 mai 2010."Et malgré les convocations répétées de la préfecture pour régulariser sa situation, elle n'a pas fourni les documents nécessaires", ajoutent les services du préfet.

La jeune femme dispose maintenant de quelques jours, pour fournir au tribunal administratif, les éléments pour un réexamen de son dossier.