"Mwen koumansé ni assé" : colère de Josette Manin au conseil général

politique
Josette Manin
©Martinique1ere
Le long débat consacré jeudi soir au vote du budget 2013 du conseil général a exaspéré, Josette Manin. La présidente du conseil général s'est fait entendre  dans sa langue maternelle.
Avec près de 645 millions d'euros, soit une hausse de près de 2%, le conseil général envisage la poursuite de sa mission, malgré un contexte économique sensible marqué par un désengagement de l'Etat et une augmentation des demandes d'aides sociales. "Il était donc nécessaire de trouver un juste équilibre entre l'augmentation des dépenses et la diminution des recettes perçues par la Collectivité, le tout sans augmenter les impôts ni alourdir la dette", dit la présidente du conseil général.
Tout cela a suscité comme d'habitude, un très long débat avant le vote ce qui a agacé Josette Manin.

En 2013, le conseil général devra poursuivre le remboursement de la dette (plus de 315 millions), tout en assumant sa mission principale, l'aide sociale (58% du budget) avec plus de 376 millions d'euros.